Guide Bourgogne

Edition du 30/06/2015
 

DOMAINE GELIN

Sommet

Domaine Pierre GELIN

Le Domaine Pierre Gelin est une propriété familiale de 11,50 hectares, dont les vignobles s’étendent sur les communes de Fixin et Gevrey-Chambertin. La propriété, créée en 1925 par Pierre Gelin, puis exploitée par Stéphen Gelin, son fils, dont le fils, Pierre-Emmanuel, dirige aujourd’hui la propriété.


Ici, on accorde un grand soin à la méthode culturale, la lutte raisonnée est appliquée, les vignes sont labourées et la famille Gelin privilégie les fertilisants naturels (algues, fumures issues de l’agriculture biologique). Tous les soins sont apportés à la vigne (ébourgeonnage très sélectif, palissage relevé, effeuillage manuel...). Les vins sont élevés en fûts de chêne durant 20 à 22 mois, avec un pourcentage de fûts neufs variant selon les crus et les millésimes pour un léger boisé, puis mis en bouteilles à la propriété et ne sont commercialisés qu’après un an ou deux. Leur nouvelle infrastructure regroupe le chai de vinification, l’embouteillage et le stockage des bouteilles, le chai de vieillissement en sous-sol dans des caves voûtées, le bureau, un caveau d’accueil et une salle de réception, et se trouve en centre ville (22, rue de la Croix-Blanche). A Fixin on est obligé de passer devant eux ! Fixin rouge 2011 : rouge grenat brillante. Le nez est frais, fin subtilement boisé. En bouche, les arômes de baies rouges et d’épices douces dominent l’attaque. La matière est en place, gourmande et racée à la fois. Les tanins en partie fondus sont fermes mais sans rigueur. Fixin La Cocarde 2011 : rouge grenat brillant. La tonalité est plus sauvage que fruitée : le terroir est ici affirmé. La bouche est onctueuse pour l’attaque, mais se poursuit sur un mode tendu et minéral. La texture des tanins est croquante et charnue. Une note de poivre gris domine la finale. Cette nouvelle parcelle exploitée donne un vin complet et racé. Fixin 1er Cru Clos Napoléon rouge 2011 : rouge rubis brillante d’intensité moyenne. Le nez fin et distingué s’accompagne d’une agréable note florale (violette, lys). Beaucoup de charme en bouche avec une texture généreuse et délicate. La fraîcheur de l’exposition “haut de coteaux” se manifeste par une vivacité minérale. Longueur toute en tension pour ce vin racé, longiligne et précis. Fixin 1er Cru Hervelets rouge 2011 : belle robe rouge rubis d’intensité moyenne. Le nez évoque les fruits rouges (framboise) et les fleurs (violette, glycine) avec une finesse et une pureté hors du commun. La bouche est typée, toujours fine et délicate pour ce terroir. Les tanins, finement croquants, donnent le relief à la finale. Gevrey Chambertin rouge Clos de Meixvelle 2011 : rubis brillante. Très joli nez discret de fruits rouges avec une petite note boisée rappelant la pâte d’amande. En bouche, l’attaque est fraîche. La matière est bien en place, avec une pointe de rigueur dans les tanins donnant le relief sur la longueur. Gevrey Chambertin 1er Cru Clos Prieur rouge 2011 : rouge grenat intense. Nez puissant de fruits rouges. Le boisé est perceptible sous forme de senteurs fraîches et épicées (poivre noir). La bouche est ferme, les tanins racés se fondent parfaitement. Finale marquée par une note chaude de vanille rappelant l’élevage à 30% de fûts neufs. Chambertin Clos de Bèze rouge 2011 : rouge rubis brillante. Premier nez sucré et épicé avec des notes de cacao, signe d’un élevage avec une bonne proportion de fûts neufs. Viennent les senteurs de poivre, de coriandre et de cuir, une complexité aromatique typique de ce terroir. La bouche est équilibrée avec une juste tension entre tanins et acidité. La finale, longue et racée est logiquement encore serrée et sévère.

   

DOMAINE GELIN

Pierre-Emmanuel Gelin
22, rue de la Croix Blanche
21220 Fixin
Téléphone : 03 80 52 45 24
Télécopie : 03 80 51 47 80
Email : info@domaine-pierregelin.fr

Site : www.vinsdusiecle.com/gelinpierre




> Le palmares des vins


CLASSEMENT BOURGOGNE ROUGES
e_bourgogne_rouge.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

GEVREY-
CHAMBERTIN
FIXIN
AUTRES
ESMONIN (GCh)
GELIN (Fixin)
Philippe LECLERC (GC)
Henri REBOURSEAU (Ch)
Pierre BOURÉE (Ch Ch)
Marc BROCOT (Mars.)
FOUGERAY DE BEAUCLAIR
SEGUIN MANUEL
Nicolas POTEL
Olivier GUYOT
MOREY SAINT-DENIS
CHAMBOLLE-
MUSIGNY

Clos des LAMBRAYS (MSD)
MONTS-LUISANTS (MSD)
Pierre AMIOT (Clos de la Roche)
François BERTHEAU
COQUARD-LOISON-FLEUROT (ChM)
PIERRE NAIGEON (CHM)
VOSNE-ROMANEE
NUITS ST GEORGES VOUGEOT
COTE DE NUITS
CHEVILLON-CHEZEAUX (N)
COUDRAY-BIZOT (É)
François GERBET (VR)
GROS (Gd-É)
René CACHEUX
LOUIS LATOUR
POULETTE (Vr)
BERTAGNA
LABOURE-ROI
Manuel OLIVIER
CRUCHANDEAU
CH. DE SANTENAY
VOLNAY
POMMARD
AUTRES

AMPEAU (V)
Antonin GUYON (V)
PRIEUR-BRUNET (V)
Michel PRUNIER (AD)
VIRELY-ROUGEOT (P)
Albert BOILLOT (P)
B. DELAGRANGE (V)
DICONNE (AD)
MUSSY (P)
POULLEAU (V)
COSTE-CAUMARTIN
MEIX (SA)
VIOLOT-GUILLEMARD (P)
NUDANT (V)
CORTON
COTE DE BEAUNE AUTRES

ANTONIN GUYON (C)
MAREY (C)
Clos BELLEFOND (S)
Gérard DOREAU (Mo)
DUBREUIL-FONTAINE (C)
Jean-Jacques GIRARD (PV)
DENIS (AIC)
JAFFELIN (PV)
CHARLEUX (S)
CHOUPETTE (S)
COTE CHALONNAISE MACON
AUTRES

BRUYÈRE (Mâcon)
PARIZE (Givry)
Alain VIGNOT
BERGER-RIVE
NINOT (Me)
Eric DARLES (Irancy)
HEIMBOURGER (Irancy)
VAUCHER



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

GEVREY-
CHAMBERTIN
FIXIN
AUTRES
(AUDOIN (Mars.))
DEREY (Fixin)
MOREY SAINT-DENIS
CHAMBOLLE-
MUSIGNY

VOSNE-ROMANEE
NUITS ST GEORGES VOUGEOT
COTE DE NUITS
Jean PETITOT (Côte Nuits)
VOLNAY
POMMARD
AUTRES

PIGUET-CHOUET (AD)*
CORTON
COTE DE BEAUNE AUTRES

JACOB (C)
ARDHUY (C)
BERTHELEMOT (Beaune)
COTE CHALONNAISE MACON
AUTRES

BLASON DE VAIR*

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

GEVREY-
CHAMBERTIN
FIXIN
AUTRES
(Ch. de MARSANNAY (Ch))
MOREY SAINT-DENIS
CHAMBOLLE-
MUSIGNY

VOSNE-ROMANEE
NUITS ST GEORGES VOUGEOT
COTE DE NUITS
VOLNAY
POMMARD
AUTRES

(PIERRE ANDRE)
CORTON
COTE DE BEAUNE AUTRES

C.PAULANDS (AlC)
COTE CHALONNAISE MACON
AUTRES

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Domaine Alain GEOFFROY


Un domaine familial depuis 5 générations, de 45 ha. Alain Geoffroy perpétue un savoir-faire ancestral (45 ha). Il a su s’entourer d’une équipe jeune et passionnée pour faire évoluer et pérenniser ce magnifique patrimoine familial : son épouse, Cathy Geoffroy (directeur général), sa fille, Nathalie (responsable commerciale France), le responsable de cave, Cyrille Mignotte, et le directeur export, Pascal Sailley. “Le millésime 2013 a été une année compliquée, tardive, où les volumes ont été extrèmement faibles, nous raconte Alain Geoffroy. Le mois de mai, froid et pluvieux a laissé filer les inflorescences qui se transforment en partie en vrille, puis la floraison a été irrégulière, engendrant de la coulure. Le vignoble avait trois semaines de retard et la nouaison s’est passée, elle aussi, moyennement bien. Bien que le mois de septembre ait été superbe, les vendanges ont été tardives et de faible quantité, - 40 % par rapport à une année traditionnelle, mais les jus  avaient de très beaux degrés et un bel équilibre entre la richesse en sucres et l'acidité. Les Chablis 2013, actuellement, sont tout en pureté avec des notes d'agrumes, de fruits à chair blanche et parfois des accents de citron confit, des vins gras, amples en bouche et d’une belle complexité aromatique. En 2014, nous avons fait une belle vendange débutée fin septembre sous le soleil. Rendements plus faibles (- 10 à 15%), dû aux  températures fraîches lors de la floraison. On peut présager d'un joli millésime, franc, très frais avec des notes florales. Ventes en 2015 : 2013, puis 2014.” Séduisant Chablis Premier Cru Vau-Ligneau 2012, avec ces connotations caractéristiques du terroir de petites fleurs blanches et de miel d’acacia, associant rondeur et nervosité. Beau Chablis Premier Cru Fourchaume 2011, très caractéristique de son terroir, d’une grande complexité aromatique (fruits secs, pain grillé), très équilibré, gras en bouche, parfait sur une viande blanche rôtie. Le 2010, d’un grand classicisme, très plaisant avec ces notes de fruits mûrs et de fleurs blanches, est tout en amplitude. Le Chablis Premier Cru Beauroy 2012, élevé en fûts de chêne (vignes de 30 à 45 ans, sol kimméridgien, vinification classique en cuves thermorégulées et élevage en cuves), de robe claire, avec cette fraîcheur florale doublée de nuances fruitées, un vin très réussi, où s’entremêlent les fruits et le lis en bouche. Le 2011 est distingué, d'un grand classicisme, marqué par des notes de fruits mûrs et de fleurs blanches, tout en amplitude. Très beau 2010, de jolie teinte, intense au nez comme en bouche, rond et distingué, alliant vivacité et suavité, très agréable sur du saumon fumé. Il y a également le Chablis Vieilles Vignes 2012, ample et fin, vraiment séduisant, d'un joli équilibre entre son acidité et une petite sucrosité, au nez caractéristique, de bouche persistante, à apprécier sur un saumon aux asperges, par exemple. Joli Chablis, d’une belle présence aromatique où l’on retrouve des nuances de citron, et un Petit Chablis, vif et floral, de bouche fraîche. Visitez leur musée de la vigne et du tire-bouchon.

Nathalie Geoffroy
4, rue de l'Equerre
89800 Beines
Téléphone :03 86 42 43 76
Télécopie :03 86 42 13 30
Email : info@chablis-geoffroy.com
Site personnel : www.chablis-geoffroy.com

Domaine VIRELY-ROUGEOT


Domaine de 9 ha. Issu d'une très vieille famille de vignerons, Monsieur Louis Virely s'installe à Pommard en reprenant le Domaine de ses beaux-parents au début du siècle. C'est en 1926 qu'il achètera la parcelle de Pommard Premier Cru Clos des Arvelets, fleuron du Domaine. En 1951, son fils Bernard reprend une partie du Domaine et se marie à une vigneronne de Meursault, ce qui enrichit le Domaine de vins de Meursault. Ensemble, ils achètent et replantent le Clos de l'Ermitage à Beaune, ainsi que diverses parcelles sur le village de Pommard. Le Domaine Virely-Rougeot est né. Au cours de l'année 2003, le Domaine a acquis 12,80 ares de Pommard Premier Cru Clos des Arvelets, ce qui en fait le plus grand propriétaire de cette appellation avec près de 2 ha. Aujourd'hui Patrick, un de leurs fils, et son épouse, Virginie, qui s’occupe de l’accueil et du conseil des clients au caveau, assurent la continuité et perpétuent la tradition familiale. Remarquable Pommard Premier Cru Clos des Arvelets 2012, très typé, aux arômes de fruits rouges avec des notes fumées et réglissées, un vin où élégance, équilibre des tanins et persistance sont en harmonie, de bouche ample et fondue, de garde. Le 2011, au nez de myrtille, de violette et d'épices, gras, associe puissance et finesse, un vin de couleur profonde aux reflets violacés, aux tanins profonds. Le Pommard Premier Cru Les Chamlins-Bas 2012, très parfumé au nez (griotte, fumé), est dense, tout en distinction, aux notes de cassis et de sous-bois au palais, aux tanins fermes. Le  Meursault 2012, qui développe un nez délicat, avec des connotations de noisette et d’abricot, est un joli vin, tout en charme, suave comme il le faut. Vous aimerez également le Meursault Premier Cru Charmes 2011, aux nuances de citronnelle et de fleurs blanches, de bouche subtile et puissante (fougère, pomme), suave et sec à la fois, tout en délicatesse comme le Beaune Clos de l’Ermitage Saint Désiré Monopole 2012 (un ermite y vivait dans une cave d’où son nom), plein, d’une belle longueur, de bouche puissante et corsée. Goûtez le Bourgogne Pinot Noir 2013, au bouquet intense de cassis et d’humus, coloré, très parfumé, gourmand, bien classique.

Patrick et Virginie Virely
9, place de L'Europe
21630 Pommard
Téléphone :03 80 24 96 70
Télécopie :03 80 22 38 07
Email : contact@domaine-virely-rougeot.fr
Site personnel : www.domaine-virely-rougeot.fr

Gérard DOREAU


Au sommet de son appellation. Vignerons de père en fils depuis la fin du XIXe siècle, vignoble de 4,50 ha. La méthode de culture est traditionnelle et naturelle, sans amendement des sols, ni désherbage. Seul un labourage régulier est pratiqué. Les vendanges sont effectuées manuellement. La vinification est également traditionnelle. Les raisins sont égrappés à 100% et cuvent une dizaine de jours. L’élevage dure 12 à 15 mois en fûts de chêne. Les vins sont mis en bouteilles après unification, collage et légère filtration. Vous aimerez son Monthélie Premier Cru Champs Fulliots rouge 2012, riche en couleur comme en arômes, avec des notes de cassis très mûr et d’épices, au nez intense et persistant d’humus, un vin d’excellente évolution.  Beau 2010, charnu, alliant souplesse et charpente, aux tanins fermes, où se mêlent la truffe et la griotte, généreux et solide. Excellent Pommard Les Vignots 2012, classique et très représentatif de ce millésime, élégant, au nez de violette et de sous-bois, franc, ample, corsé et souple à la fois, aux tanins fermes, de bouche savoureuse. Le 2011, aux notes subtiles de framboise, de pruneau et de poivre, est dense et harmonieux, de couleur profonde, associant charpente et distinction, aux tanins ronds. Le 2010, ample et distingué, de bouche riche, avec des nuances de mûre et d’humus, est un vin concentré, gras, au nez complexe où l’on retrouve les fruits confits. Le Pommard Les Bertins 2011, de robe rubis intense, a des arômes de fruits surmûris et d’épices, un vin charnu, d’une très belle charpente comme le 2010, de couleur profonde, charpenté, dense et ample, au nez où prédominent la mûre, la truffe et les sous-bois. Joli Saint-Romain Sous Roche blanc 2010, minéral, à la fois nerveux et rond, finement bouqueté, très agréable, et le Meursault 2011, équilibré, de bouche élégante, où s’entremêlent les épices, le pain grillé et la pêche, un vin qui associe vivacité et onctuosité en bouche.

Earl du Domaine Gérard Doreau
Rue du Dessous
21190 Monthélie
Téléphone :03 80 21 27 89 et 06 07 48 35 47
Télécopie :03 80 21 62 19
Email : gerard-doreau@wanadoo.fr
Site personnel : http://domaine-doreau.fr

DOMAINE MARC JOMAIN


Philippe, Catherine et Christophe JOMAIN, frères et soeurs, exploitent leur propre domaine au sein d'un groupement foncier créé le 03 novembre 1992. Le domaine comprend 9 hectares de vignoble à PULIGNY-MONTRACHET dont 4 produisent essentiellement des grands vins blancs de réputation mondiale issus du cépage chardonnay dans les appellations village, 1er cru et grand cru. Alliant modernisme et tradition, le domaine est dirigé avec dynamisme par la famille JOMAIN. Soucieux de préserver l'environnement, le domaine suit un programme de lutte raisonnée. La lutte raisonnée permet de préserver la qualité sanitaire des récoltes sans altérer le milieu écologique en utilisant uniquement des produits de traitement sévèrement homologués et utilisés au cas par cas suivant l'état sanitaire de chaque parcelle. Les efforts portent leurs fruits car le milieu écologique se reconstitue dans le vignoble. La vendange est récoltée manuellement, la vinification respectueuse de chaque appellation s'effectue par pressurage pneumatique. Les vins fermentent en fût de chêne dans une proportion n'excédant pas le quart de fût neuf. L'élevage traditionnel et la mise en bouteilles sont réalisés avec minutie sans manipulation excessive des vins sous le contrôle étroit d'un laboratoire d'oenologie agrée. Durant la fermentation malo-lactique les vins sont bâtonnés afin d'obtenir davantage de rondeur et de complexité. Au printemps, les vins sont alors soutirés et clarifiés par collage, la mise en bouteille intervenant généralement début septembre. Découvrez leur Puligny-Montrachet Premier Cru Les Pucelles 2010, un vin minéral, tout en subtilité d’arômes, de belle teinte dorée, aux nuances de fruits, avec des notes de tilleul et d’abricot. Remarquable 2009, avec ces senteurs spécifiques de pomme et d’amande grillée, un grand vin, gras, tout en arômes et longueur en bouche avec ces connotations discrètes de poire et de brioche, vraiment remarquable. Le Puligny-Montrachet Premier Cru Les Combettes 2010, avec ces notes de noisette et de miel, intense, tout en finesse, un vin à ouvrir sur des bouchées à la reine. Le 2009 est dense et subtil, un vin où l’on trouve des notes de tilleul et d’amande, typé, de bouche puissante, de robe jaune pâle aux reflets d’or, avec beaucoup de moelleux et de persistance.

Famille Jomain
1, rue de l'Abreuvoir
21190 Puligny-Montrachet
Téléphone :03 80 21 93 46
Télécopie :03 80 21 94 45
Email : domainejomain@vinsdusiecle.com
Site : domainejomain
Site personnel : www.domaine-jomain.com


> Nos dégustations de la semaine

Gérard TREMBLAY


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Ici, on s’attache, en famille, à laisser s’exprimer au mieux chaque parcelle, et aucun cru ne ressemble à un autre. Gérard Tremblay, en-dehors d’être devenu une référence incontournable de la région, peut être satisfait d’avoir su transmettre, avec son épouse, Hélène, à leur fils Vincent la même “fibre” pour élever de grands Vins typés.

Leur très beau vignoble s’étale sur une dizaine d’hectares en Premiers Crus, les uns plus renommés que les autres : Montmains, Côtes-de-Léchet, Côte-de-Troesme, Fourchaumes auxquels s’ajoutent des hectares en Chablis, Petit Chablis et le fantastique Grand Cru Vaudésir, l’un des plus grands Vins de Chablis. Très attaché à la qualité, très méticuleux, Gérard Tremblay, de caractère tenace et volontaire vinifie avec passion. Son chai est équipé de toutes les techniques modernes mais il reste maître de sa vinification, les outils ne sont là que pour l’aider, au service de son savoir-faire traditionnel. La force de Gérard Tremblay est d’apporter autant de soins à l’élevage de ses Grands Crus qu’à celui de ses Vins de Chablis, et plus d’un serait surpris lors d’une dégustation “à l’aveugle” d’une si belle qualité de Vins. Le Petit Chablis est délicat, rond et floral, très réussi ainsi que le Chablis plus gras, plus suave, ample, persistant et très typé, avec des arômes élégants et complexes. Le Chablis Premier Cru Beauroy est d’une très grande finesse, de belle harmonie, le Chablis Premier Cru Côte de Léchet a un nez à dominante de fruits secs, le vin est frais en bouche, très aromatique, tandis que le Premier Cru Montmain a un nez complexe et fin, un vin long et persistant en bouche comme cet autre Premier Cru Fourchaume, l’un des fleurons du domaine, qui a des arômes très complexes et très élégants de miel, de fleurs blanches, un vin très persistant et long au palais. Le Grand Cru Vaudésir est splendide, très typé, alliant puissance et longueur, un vin gras, aux arômes de citron, d’agrumes et de fruits confits.

“Les 2011 sont très gourmands, agréables à déguster dans leur jeunesse et ils ont suffisamment de matière pour durer dans le temps, précise Vincent Tremblay. Le 2010 a une pointe d’acidité supplémentaire. Ce sera une des caractéristiques du millésime.”
“Le 2010 est un millésime qui illustre bien la belle typicité Chablis, poursuit Gérard Tremblay, ce sont des Vins bien équilibrés, qui vont beaucoup plaire, des Vins très typés Chablis avec beaucoup de minéralité, de la vivacité mais pas trop, un vin agréable mais où la qualité est plus hétérogène, en fonction des parcelles, des terroirs. Les Vins du millésime 2009 sont plus gras, plus ronds, d’une belle maturité, déjà très agréables à déguster.
En 2008, les Vins sont très équilibrés avec des notes de fleurs blanches, une grande minéralité, des Vins complexes et très typés Chablis. La fleur a duré trois semaines, il a fallu faire des vendanges très longues pour attendre la maturité, d’une parcelle à l’autre, c’était très variable. Les rendements sont plus faibles. J’ai la chance d’avoir des terroirs bien exposés et c’est ce qui fait la différence au niveau de la qualité. Nous sommes très satisfaits du millésime 2012, cela a été une belle surprise, on constate à l’élevage la belle matière et une belle vivacité, les Vins sont très prometteurs.

Qualitativement, les 2013 sont bons, nous explique-t-il, un vrai millésime de vigneron ! iI y aura des inégalités en fonction des parcelles, il y a de très beaux lots, d’autres un ton en-dessous, mais, globalement, cela va être bon. Les 2013 seront très agréables dans leur jeunesse, des Vins plus souples, qui me font penser aux 2009. Cela permettra d’attendre le 2012, qui est un millésime qui doit vieillir encore quelques années."

On patiente donc, avec ce formidable Chablis Grand Cru Vaudésir 2011, d'une belle couleur jaune clair, brillant et limpide, au nez d'abricot frais, riche et fin à la fois, aux notes subtiles d'épices et de pain grillé, avec beaucoup de moelleux et de persistance, un vin gras et chaleureux, que l’on apprécie sur un feuilleté de blanc de turbot. Splendide 2010, d’une belle harmonie, ample, aux nuances subtiles de pomme et de fruits secs, suave, riche en bouche (agrumes, aubépine, amande…), d’une grande maturité, un vin très prometteur. Le 2009, un vin où s’entremêlent des notes d’amande et de bruyère finement poivrées, est de bouche savoureuse. Le 2008, un très grand millésime, avec un remarquable équilibre entre la puissance et l’acidité, minéral, très typés, avec des connotations de chèvrefeuille et de pomme, de belle garde. “Le millésime 2008 est l’un des plus beaux millésimes de la décennie 2000, me dit Vincent Tremblay. Si l’on cherche des explications, c’est dû au fait, qu’en septembre, le vent du Nord a soufflé et cela a eu une incidence sur les raisins, les jus étaient concentrés, c’est ce qui explique une telle structure et, en même temps l’acidité nécessaire était bien présente, l’idéal pour le viticulteur, une belle minéralité associée à une belle structure et un beau fruité, on retrouve des notes de fleurs blanches puissantes, un équilibre parfait, un millésime vraiment superbe, très typé Chablis. La nature a joué en notre faveur, on s’est appliqué à la servir au mieux.” Très beau 2007, où la finesse prédomine, ferme et concentré, tout en bouche, onctueux, très parfumé, très fin, tout en nuances aromatiques, de bonne bouche persistante, qu’il faut, évidemment, savoir attendre pour profiter de son véritable potentiel. Remarquable 2006, très typé, riche en arômes de fleurs et de fruits confits, d’une belle longueur, d’une grande richesse, complexe, au nez intense, avec ces connotations en finale de lis, de rose et de musc, un vin ample et gras. Le 2005, d’une grande intensité, tout en subtilité d’arômes, de belle teinte dorée, aux nuances de fruits bien mûrs, avec des notes d’amande, de fumé et de rose, légèrement miellé, d’une belle élégance et d’une grande richesse, à savourer sur une cuisine riche.

Vous aimerez aussi le Chablis Premier Cru Beauroy 2011, aux connotations de petits fruits secs et de poire au palais, de bouche distinguée. Le 2010, médaille de Bronze Paris 2012, avec des arômes de fougère, de noix et de fruits frais, d’une grande finesse, est un grand vin chaleureux, avec une belle finale persistante et puissante. Le 2009, un très grand vin typé, où s’entremêlent le chèvrefeuille et la noix, avec une note de pomme mûre, de couleur soutenue, est délicat et riche, marqué par son terroir, tout en charpente, très équilibré comme nous les aimons, d’excellente évolution. Remarquable Premier Cru Côte de Léchet 2012, tout en nuances, avec une bouche délicate dominée par des nuances d’agrumes et de fruits secs, de belle structure, tout en bouche, toute en vivacité. Le 2011, de bouche mûre et harmonieuse, est un vin aux connotations de fleurs blanches fraîches et de fruits, savoureux au palais, parfait sur des petits escargots gris rissolés. Le 2010, avec des notes de rose et d’aubépine, de bouche délicate, est un vin limpide et brillant, qui associe rondeur et structure. Beau 2009, typé et suave, très parfumé, de bouche pleine. Le 2008, avec des senteurs d’agrumes, de pêche et de tilleul, de très jolie robe, dense, à déboucher sur des ris de veau. Le Premier Cru Montmains 2011, associant puissance et distinction, est très élégant, tout en finesse, au nez de fleurs et de musc, encore très jeune. Le 2010, riche en arômes de fleurs et d’épices, d’une belle longueur, d’une grande richesse et complexité, est également un vin très ­agréable dans sa jeunesse mais qui gagne à être conservé pour développer tout son potentiel, comme le 2009, très riche au nez, gras et suave en bouche, aux connotations de miel et de fleurs blanches, charmeur.
Beau Chablis Premier Cru Fourchaume Vieilles Vignes 2012, où dominent la brioche et les fruits jaunes, un vin délicat en bouche, avec des notes de noisette, généreux et harmonieux. Le 2011 associe richesse aromatique et persistance en bouche, ample, avec des connotations d’aubépine et de pomme, un vin très charmeur comme le 2010, où dominent des notes de pain grillé et de fruits jaunes, alliant puissance et distinction. Le 2009, d’une grande finesse, est un grand vin gras, de bouche intense, très équilibré, très séduisant, aux notes subtiles de fruits frais et de noisette. Le Chablis Premier Cru Fourchaume 2012 est un grand vin aux nuances discrètes de fleurs blanches et de citron, fin et savoureux, dense et velouté, de belle couleur, de bouche riche et bien présente dominée par des notes de pain grillé et de fruits macérés. Très séduisant Chablis 2013, franc et nerveux. Il y a aussi cet autre Chablis Vieilles Vignes 2012, avec des dominantes d’amande, de lis et de brioche, un vin classique comme on les aime.

Gérard, Hélène et Vincent Tremblay

COLLOVRAY et TERRIER


Deux amis d'enfance, Jean-Luc Terrier et Christian Collovray créent avec leurs épouses en 1986, le Domaine des Deux Roches.
Ils peuvent être satisfaits de ce Saint-Véran Les Cras Domaine des Deux Roches 2009, vinification en fûts de chêne, élevage 12 mois sur lies fines, où la suavité s'allie à une fraîcheur d'une grande intensité, avec des senteurs minérales et florales complexes, de belle évolution, un vin qui s'accorde aussi bien avec les crustacés que sur une escalope de veau grillée (21,50 €). Excellent Pouilly-Fuissé Plénitude de Bonté 2010, gras et complexe au nez comme en bouche, marqué par des nuances de pain grillé, de fruits blancs mûrs et de noisette, tout en rondeur (21,50 €). Le Saint-Véran Vignes Derrière la Maison 2010, un terroir tardif travaillé en culture biologique, vinification totale en fûts, est tout en bouche, associant rondeur et nervosité, aux notes florales intenses (17,30 €). Le Pouilly-Fuissé Vieilles Vignes 2010, sélection parcellaire des Vignes les plus âgées du domaine (50 à 80 ans), vinification pour moitié en fûts et en cuve Inox, de belle harmonie, avec ses arômes d'amande grillée et de fruits jaunes frais (17,30 €). Autre propriété, le Château d'Antugnac en Languedoc, avec ce joli Limoux blanc Terres Amoureuses 2010, (Chardonnay et Mauzac), sec et rond à la fois, qui fleure les noisettes et le coing (12 €). On n'hésite pas cette année.

Domaine Guy BOCARD


Un domaine familial, où la culture et les vinifications sont traditionnelles et respectueuses des terroirs.
Coup de coeur pour le Meursault Genevrières Premier Cru 2009, typé, qui associe structure et distinction, avec ces notes de fumé bien spécifiques au palais, où s'entremêlent des notes persistantes de fruits mûrs et de chèvrefeuille, tout en finale. Le 2008, aux senteurs subtiles de petites fleurs fraîches et de musc, ample et bouqueté, fin et riche à la fois, d'une belle persistance aromatique au palais avec ces notes complexes de pain grillé, de pêche et de noix. Le Meursault Les Narvaux 2010, sol argilo-calcaire, exposition sud est, aux arômes complexes de petits fruits secs (amande, noix) et de coing, est ample et très long en bouche. Beau 2009, au nez subtil, tout en nuances, aux senteurs caractéristiques de tilleul et de miel, un vin ample, de bouche très persistante. Le 2008 est très séduisant, mêlant finesse et structure, de bonne bouche, fleurant bon les amandes et le lys, ample et persistant comme il se doit. Remarquable Meursault Charmes Premier Cru 2008, provenant d'un élevage traditionnel en fûts de chêne sur lies fines, mise en bouteille sans filtrage, . Le 2007 est très distingué, d'une grande subtilité d'arômes (fruits frais, miel, rose...), tout en amplitude, un vin très classique de ce grand millésime. Le Meursault Vieilles Vignes 2009, assemblage de plusieurs parcelles complémentaires de Chardonnay plantées de 1950 à 1970, bénéficie d'un élevage en fûts de chêne sur lies fines, il est typé, avec des arômes discrètement minéraux, harmonieusement frais et équilibré, de bouche légèrement citronnée, pleine d'élégance.
Il y a aussi l'Auxey-Duresses Premier Cru En Reugnes 2010, le MonthélieToisières rouge 2010, séveux, généreux en bouche, corsé et typé, avec ces connotations de truffe et de fruits macérés, le Meursault Grands Charrons 2009, et ce Bourgogne Aligoté Vieilles Vignes 2010, dont la plus ancienne Vignes est de 1952, élevé en barriques de chêne, à déguster a l'apéritif ou sur un plat d'escargots, comme on a raison de le suggérer ici. Aucune hésitation, bien sûr.
4, rue de Mazeray
21190 Meursault
Tél. : 03 80 21 26 06
Fax : 03 80 21 64 92
Email : domaineguybocard@gmail.com

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins


> Les précédentes éditions

Edition du 23/06/2015
Edition du 16/06/2015
Edition du 09/06/2015
Edition du 02/06/2015
Edition du 26/05/2015
Edition du 19/05/2015
Edition du 12/05/2015
Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015
Edition du 24/03/2015
Edition du 17/03/2015
Edition du 10/03/2015
Edition du 03/03/2015
Edition du 24/02/2015
Edition du 20/02/2015
Edition du 01/10/2013
Edition du 24/09/2013
Edition du 17/09/2013
Edition du 10/09/2013
Edition du 03/09/2013
Edition du 27/08/2013
Edition du 20/08/2013
Edition du 13/08/2013
Edition du 06/08/2013
Edition du 30/07/2013
Edition du 23/07/2013
Edition du 16/07/2013
Edition du 09/07/2013
Edition du 02/07/2013
Edition du 25/06/2013
Edition du 18/06/2013
Edition du 11/06/2013
Edition du 04/06/2013
Edition du 28/05/2013
Edition du 21/05/2013
Edition du 14/05/2013
Edition du 07/05/2013
Edition du 30/04/2013
Edition du 23/04/2013
Edition du 16/04/2013
Edition du 09/04/2013
Edition du 02/04/2013
Edition du 26/03/2013
Edition du 26/03/2013
Edition du 19/03/2013
Edition du 12/03/2013
Edition du 05/03/2013
Edition du 26/02/2013
Edition du 19/02/2013
Edition du 12/02/2013
Edition du 05/02/2013
Edition du 29/01/2013
Edition du 22/01/2013
Edition du 15/01/2013
Edition du 08/01/2013
Edition du 01/01/2013
Edition du 25/12/2012
Edition du 18/12/2012
Edition du 11/12/2012
Edition du 04/12/2012
Edition du 27/11/2012
Edition du 20/11/2012
Edition du 13/11/2012
Edition du 06/11/2012
Edition du 30/10/2012
Edition du 23/10/2012
Edition du 16/10/2012
Edition du 09/10/2012
Edition du 02/10/2012
Edition du 25/09/2012
Edition du 18/09/2012
Edition du 11/09/2012
Edition du 04/09/2012
Edition du 28/08/2012
Edition du 21/08/2012
Edition du 14/08/2012

 



Domaine P. DUBREUIL-FONTAINE et Fils


AUVIGUE


Domaine Pierre MAREY et Fils


Domaine des MONTS LUISANTS


Sylvain MOSNIER


Jean-Paul PAQUET & Fils


Domaine JAFFELIN Père et Fils


Domaine BERTHAUT


Domaine Jacques CARILLON


Domaine Daniel DAMPT et Fils


Jean-Marie NAULIN


Domaine GROS Frère et Soeur


Domaine François GERBET


Jean-Yves LAROCHETTE


Domaine HEIMBOURGER Père et Fils


Domaine COQUARD-LOISON-FLEUROT


Domaine Bernard DELAGRANGE et Fils


Domaine Jean-Jacques GIRARD


Gérard TREMBLAY


Pierre BOURÉE Fils


Domaine PRIEUR-BRUNET


Domaine Guy ROBIN


Domaine VIRELY-ROUGEOT


Domaine Michel PRUNIER et Fille



CHATEAU MACQUIN


CHAMPAGNE PIERRE MIGNON


CHATEAU PONT LES MOINES


DOMAINE DE LA VALERIANE


DOMAINE COQUARD-LOISON-FLEUROT


DOMAINE DE MONTS LUISANTS


DOMAINE PIERRE MAREY ET FILS


CHATEAU DE BEAUREGARD


DOMAINE DE LA GUILLOTERIE


SCEA CHATEAU CAILLIVET


DOMAINE ALARY


DOMAINE DE LA RENAUDIE


CHATEAU DES PEYREGRANDES



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales