Guide Bourgogne

Edition du 26/05/2015
 

Philippe Leclerc

Exception

Philippe LECLERC

Le vin est une vieille histoire de famille dans la famille Leclerc, puisque nous sommes viticulteurs de père en fils depuis cinq générations. J'ai appris beaucoup de ce que je sais, acquis beaucoup de mon savoir faire au contact de mon père. Et aujourd'hui c'est désormais à mon tour de transmettre cela à mes enfants.


La passion du vin, de la vigne, de ce métier ne vous vient pas par hasard. Lorsque vous êtes fils et petit fils de viticulteur, cette passion est une sorte d'héritage. Vous naissez sur un domaine, vous faites vos premiers pas dans les vignes, dans une cuverie au milieu des tuyaux et des pressoirs, entre les fûts... Vous découvrez le monde de la vigne et du vin en même temps que vous découvrez le monde. Mais le monde de la viticulture ne devient pas UN monde, cela devient VOTRE monde. Reprendre le domaine familial, c'est un petit peu ne jamais quitter ses premiers terrains de jeux. Je cultive des vignes sur Chambolle-Musigny et Gevrey-Chambertin, avec notamment quatre premiers crus de Gevrey-Chambertin. J'élève mes vins dans le but d'en faire des vins de caractère, des vins de garde, mais aussi des vins que l'on aura plaisir à boire dès leur plus jeune âge. Je veux que mes vins soient l'alliance de la puissance et la rondeur. Puissance aromatique et rondeur en bouche. J'aime me dire que des gens vont prendre du plaisir en dégustant ma production et qu'elle va accompagner tous types de repas, du plus élaboré au plus simple. Bien sûr mes vins accompagneront de grands plats, mais rien de tel qu'un mariage de vins et fromages ou bien vins et charcuteries pour passer un bon moment. C'est d'ailleurs dans cette optique là que je travaille en ce moment à l'aménagement d'un casse- croûte bourguignon au cœur de mes caves. Je veux offrir la possibilité de venir déguster un verre de vin avec un beau plateau de fromage ou de charcuterie en toute convivialité dans un cadre que j'espère unique et chaleureux. Je continuerai bien entendu d'accueillir mes clients au caveau toute l'année sans rendez vous comme c'est déjà le cas. Cette année je proposerai d'ailleurs quelques 2005 et 2006 de Chambolle-Musigny et Gevrey-Chambertin, mais également des 2007 et 2008 qui arrivent à maturité ainsi que les deux millésimes 2009 et 2010 que la nature nous a offerts sublimes avec entre autres le Gevrey-Chambertin 1er cru "Les Cazetiers" 2009 alliance de finesse et complexité, et le Gevrey-Chambertin 1er cru "La Combe aux Moines" 2010 mariage de puissance et d'élégance. Je proposerai également le petit dernier de ma production : le Gevrey-Chambertin 1er cru "Les Champonnets" dont le millésime 2010 est ma première cuvée et dont je suis particulièrement fier. Le petit dernier a beaucoup de caractère !

   

Philippe Leclerc


13, rue des Halles
21220 Gevrey-Chambertin
Téléphone : 03 80 34 30 72
Télécopie : 03 80 34 17 39
Email : philippe.leclerc60@wanadoo.fr





> Le palmares des vins


CLASSEMENT BOURGOGNE BLANCS
e_bourgogne_blancs.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CHABLIS
SAINT BRIS
AUTRES

GUY ROBIN
TREMBLAY
CHARDONNAY
A.GEOFFROY
MOSNIER
NAULIN
DAMPT
HEIMBOURGER
Pascal HENRY
PISSE-LOUP
CORTON
PERNAND-VERGELESSES


ANTONIN GUYON (CCh)
MAREY (CCh)
JAFFELIN (CCh)
DENIS Père et Fils (PV)
DUBREUIL-FONTAINE (PV)
Jean-Jacques GIRARD (PV)
PULIGNY-MONTRACHET
Vincent BACHELET (ChM)
CARILLON (BBM)
Jean CHARTRON (BM)
Marc JOMAIN (PM)
PRIEUR-BRUNET (BM)
Pierre BOURÉE
COUDRAY-BIZOT
SEGUIN-MANUEL
MEURSAULT
MARSANNAY
AUXEY-DURESSES
SAINT-AUBIN
AMPEAU (M)
Guy BOCARD (M)
B. DELAGRANGE (M)
Marc BROCOT (Ma)
DICONNE (M)
DOREAU (M)
VIRELY-ROUGEOT (M)
FOUGERAY DE BEAUCLAIR
CHARLEUX (S)
CHOUPETTE (S)
CRUCHANDEAU
MEIX (SA)
COTE CHALONNAISE
RULLY
CREMANTS


LAROCHETTE (Crémant)
Michel PRUNIER (Crémant)
Jean GIRARD (Crémant)
Pascal HENRY (Crémant)
NINOT (Rully)
POUILLY FUISSE
SAINT-VERAN
MACON
BOURGOGNE
AUVIGUE
BRUYÈRE
CHALET POUILLY
DENUZILLER
LAROCHETTE
PAQUET
BERGER-RIVE
FEUILLARDE
GONDARD-PERRIN
Roger LUQUET



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CHABLIS
SAINT BRIS
AUTRES

ELLEVIN
GUETTE SOLEIL
CORTON
PERNAND-VERGELESSES


PULIGNY-MONTRACHET
BADER-MIMEUR
(CHANGARNIER (M))
MAROSLAVAC-LÉGER (PM)
MEURSAULT
MARSANNAY
AUXEY-DURESSES
SAINT-AUBIN
COTE CHALONNAISE
RULLY
CREMANTS


THALIE (Crémant)
VITTEAUT-ALBERTI (Crémant)
Claude GHEERAERT*
POUILLY FUISSE
SAINT-VERAN
MACON
BOURGOGNE
Ch. FUISSE
Château de VINZELLES*



TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CHABLIS
SAINT BRIS
AUTRES

MOTTE
LETESSIER-TIXIER
CORTON
PERNAND-VERGELESSES


Jean FERY et Fils (PV)*
PULIGNY-MONTRACHET
René MONNIER (M)
MEURSAULT
MARSANNAY
AUXEY-DURESSES
SAINT-AUBIN
GERMAIN et Fils (SR)
COTE CHALONNAISE
RULLY
CREMANTS


ROIS MAGES (Rully)*
POUILLY FUISSE
SAINT-VERAN
MACON
BOURGOGNE
COLLOVRAY-TERRIER
Dom. CRAIS (SV)*

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Domaine Jean CHARTRON


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. L’histoire de la famille Chartron est intimement liée à celle de la Bourgogne et, plus précisément encore, à celle de Puligny-Montrachet. On se doute que la vinification des vins blancs s'opère de manière traditionnelle. Les vins fermentent et font leur élevage en fûts de chêne, exception faite des appellations régionales pour lesquelles ces opérations ont lieu pour partie en fûts et pour partie en cuves. Pour les fûts, l'origine de bois de prédilection reste la région de l’Allier pour une grande majorité. Le pourcentage de fûts neufs, varie de 10 à 40%, avec une moyenne d'âge jamais supérieure à 5 ans pour l'ensemble des fûts. “Restons optimistes, nous dit Jean-Michel Chartron, car 2014 aura été pour notre village un bon millésime tant au niveau de la qualité qu’au niveau de la quantité. Même si la grêle est venue frapper un peu plus durement les parcelles situées “en Montagne”, ce millésime en gestation a vraiment tout d’un grand ! Il s’annonce comme très bon et les volumes sont là, même s’ils ne combleront pas totalement le manque de stock. Après une nouvelle année météo surprenante, septembre, fidèle à sa réputation, a pleinement joué son rôle. Les raisins récoltés honorent déjà de belles promesses, avec de très jolis équilibres. Au niveau de la région, les volumes définitifs seront connus sous peu. Néanmoins, les premières estimations marquent le retour à la normale pour beaucoup, malgré des disparités suivant les secteurs. Rappelons-nous ! Au printemps, le millésime 2014 s’annonce précoce. Les conditions climatiques chaudes et sèches profitent à la vigne. Elles laissent espérer une récolte abondante et préservent la vigne du point vue sanitaire. Toutefois, le potentiel de récolte se trouve affecté par quelques phénomènes de coulure (non transformation des fleurs en fruits). Le 28 juin, la Bourgogne est touchée par un violent orage de grêle. Les dégâts sont parfois considérables, en particulier sur certaines appellations de la Côte de Beaune comme Meursault, Volnay, Pommard ou le nord de Beaune et dans le secteur de Lugny. Ces vignobles, souvent impactés pour la deuxième ou troisième année consécutive, voient leurs espoirs de bons rendements s’envoler. Avec l’été, le soleil semble parti vers d’autres contrées ; et l’avance acquise en début de cycle n’est plus d’actualité. Cependant, malgré la météo humide et fraîche, la maturation démarre sur un bon rythme fin août. Le soleil, accompagné du vent du Nord, revient dès les premiers jours de septembre. Ce sont des conditions idéales pour une maturation optimale des raisins et le maintien d’un bel état sanitaire. La Bourgogne, comme les autres vignobles, a connu quelques foyers de pourriture acide. Les parcelles de Pinot Noir concernées ont fait l’objet d’un tri rigoureux, à la vigne comme en cuverie. Ce phénomène ponctuel et localisé reste une exception dans une année globalement très saine. Mi-septembre, les vendanges débutent sous le soleil et dans la bonne humeur. Les raisins mûrs, sains et aromatiques rejoignent les caves. Les cuvaisons se déroulent sans encombre et la fermentation alcoolique démarre spontanément. Le début de l’automne, très doux, permet aux fermentations malolactiques de s’enclencher. Les vins dévoilent des équilibres parfaits. Leur caractère ciselé et précis présage d’un beau potentiel de garde. Nous croisons donc les doigts !” Franchement, ce Chevalier-Montrachet Grand Cru Clos des Chevaliers (Monopole) 2013, est formidable, l’une des plus jolies bouteilles savourées cette année, à la fois puissant et très fin, dense et très fruité, aux notes de petits fruits mûrs et de pain grillé, d’une grande longueur au palais, encore jeune, bien sûr.  Le Bâtard-Montrachet Grand Cru 2013 n’a rien à lui envier, aux arômes de fruits blancs mûrs, de bouche concentrée et d’une belle ampleur mais tout en fraîcheur, épicé en finale. Splendide Corton Charlemagne Grand Cru 2013, où la fraîcheur du Chardonnay se manifeste par des saveurs gourmandes de miel et d’abricot sec, de robe or clair, un vin élégant et subtil. Très grand Puligny-Montrachet Premier Cru Folatières 2013, parfumé, intense, aux notes de poire fraîche, tout en bouche, gras mais avec cette nervosité caractéristique, aux notes d’aubépine et de citron, un vin tout en charpente, classique et franc comme cet autre Puligny-Montrachet Premier Cru Clos du Cailleret 2013, un vin puissant, avec des arômes de grillé et d’abricot, de bouche riche mais fraîche, très bien équilibré en acidité. Excellent Savigny-Lès-Beaune blanc Les Pimentiers 2013, d’une belle harmonie au nez comme au palais, aux arômes subtils de fleurs et de musc, alliant saveur et distinction. Le Saint-Aubin Premier Cru Les Murgers des Dents de Chien blanc 2013, associe raffinement et rondeur en bouche où l’on retrouve des nuances de citron et de lis, de bouche vive comme cet autre Saint-Aubin Premier Cru Perrières 2013, aux nuances florales et fruitées_definition.html" class="lexique" target="_blank">fruitées. Goûtez encore le le Hautes-Côtes-de-Beaune En Bois Guillemain blanc 2013, de bouche ronde, un vin vif et souple à la fois, très réussi.

Jean-Michel Chartron
13, Grande-Rue
21190 Puligny-Montrachet
Téléphone :03 80 21 99 19
Télécopie :03 80 21 99 23
Email : info@jeanchartron.com
Site personnel : www.jeanchartron.com

Domaine JAFFELIN Père et Fils


Ce vignoble familial existe depuis plusieurs générations. Monique et Roger Jaffelin s’installèrent en 1950 et agrandirent le vignoble en rachetant des parcelles sur les communes de Chorey-lès-Beaune, Beaune et Pernand-Vergelesses. Aujourd’hui, Roger Jaffelin profite d’une retraite bien méritée, l’exploitation étant reprise par ses 2 fils, Yves et Pierre, qui perpétuent la tradition de ce vignoble de 10 ha et élèvent leurs vins très soigneusement (cuvaison 12 à 16 jours, élevage en fûts de chêne, dont 1/3 de neufs, de 12 à 16 mois selon les millésimes…). Le Corton-Charlemagne Grand Cru 2007, aux senteurs de fumé et d’aubépine, très classique, suave, est un vin de jolie teinte, intense, très charmeur au nez comme en bouche, qui poursuit une fort belle évolution, une valeur sûre. Le Pernand-Vergelesses Premier Cru Creux de La Net rouge 2010, d’une belle expression aromatique, avec une attaque soyeuse, dégage une bouche riche et charnue, aux notes de cassis, de sous-bois et de réglisse. Excellent 2009, avec ces connotations de prune et d’humus, un vin classique, riche et coloré, corsé, ample, de bouche pleine avec des tanins bien soyeux. Dans la lignée, le Pernand-Vergelesses les Fichots 2010, de couleur intense, au nez puissant et subtil à la fois, aux notes de fruits mûrs (cassis, griotte) et de sous-bois, est un vin qui commence à se fondre. Le Pernand-Vergelesses Les Belles Filles rouge 2008, complet, associant finesse et charpente, est coloré et riche, très parfumé (truffe, groseille). Le Savigny-les-Beaune 2009, de jolie robe grenat soutenu, dégage un nez intense et subtil à la fois (groseille, humus), aux tanins soyeux. Excellent Pernand-Vergelesses Blanc 2009, de bouche particulièrement élégante, intense et fine avec ses senteurs d’orange et de noisette, d’une longue finale.

Roger, Yves et Pierre Jaffelin
Chemin des Vignes Blanches
21420 Pernand-Vergelesses
Téléphone :03 80 21 52 43 et 03 80 26 14 08
Télécopie :03 80 26 10 39

Jean-Yves LAROCHETTE


Au sommet de son appellation. Jean-Yves Larochette cultive les 11 ha de vignes du domaine des Pérelles, propriété familiale depuis plusieurs générations. Une référence avec ce Saint-Véran Prestige 2013, élevé en fûts de chêne, où l’on retrouve des nuances de raisin mûr et de noix, ample et chaleureux, qui allie structure et nervosité, tout en bouche. Beau Pouilly-Fuissé 2013, bien typé, généreux et élégant, très aromatique (brioche, pêche), intense au nez comme en bouche. Excellent Saint-Véran 2014, au nez de petits fruits (pêche), bien ferme et suave en bouche, à la texture fine et soyeuse, un vin tout en distinction. Le Goûtez le Crémant de Bourgogne, où dominent les fruits mûrs et les petits fruits secs, d’une jolie longueur, de mousse persistante et florale.


Domaine des Pérelles
71570 Chânes
Téléphone :03 85 37 41 47 et 06 82 04 21 57
Télécopie :03 85 37 15 25
Email : jy.larochette@orange.fr
Site personnel : www.domaine-des-perelles.winealley.com

DOMAINE VINCENT BACHELET


Domaine de 13 ha de vignes sur la Côte de Beaune, principalement sur Chassagne Montrachet et dans les Maranges, sans oublier Santenay, Meursault et Pommard. Le propriétaire Vincent Bachelet poursuit la tradition paternelle de Bernard Bachelet. Les vins sont vinifiés et élevés dans de magnifiques caves du XVIIIe siècle, ou s’offre un spectacle inoubliable. Une belle occasion pour déguster ce remarquable Chassagne-Montrachet Premier Cru Morgeot blanc 2010, aux notes d’aubépine et de fumé, tout en bouche, gras, un vin de jolie teinte, subtil, parfumé, charmeur au nez comme en bouche, très bien équilibré, d’une belle harmonie. Le 2009, suave, très fin, associe richesse aromatique et persistance, dense en bouche, avec des connotations persistantes de noisette et d’abricot mûr. Le 2008, intense, associant structure et finesse, tout en harmonie, un vin typé, gras, ample, de bouche persistante, idéal sur un bar au beurre blanc. Excellent Chassagne-Montrachet rouge 2009, un vin de belle matière, aux tanins fermes, au nez caractéristique de fruits rouges, d’épices et de sous-bois très typé, de bonne garde. À la suite, le Chassagne-Montrachet blanc 2010, un vin avec des notes d’amande, de fruits frais et de miel, associant nervosité et souplesse en bouche, suave, d’excellente évolution. Savoureux Pommard Les Chanlins 2009, très parfumé (fruits rouges frais, humus...), avec cette pointe d’épices caractéristique des belles réussites de l’appellation, complet et harmonieux. Le 2008, avec des senteurs intenses de fruits surmûris et d’épices, de très bonne bouche, gras et charnu, aux tanins riches et harmonieux, poursuit son évolution. Le Gevrey-Chambertin 2010, avec ce nez de griotte surmûrie, est complexe, tout en bouche, de couleur soutenue, aux tanins bien équilibrés, d’une richesse réelle et persistante, un vin qui s’ouvre à peine. Beau Meursault Le Clos du Cronin 2010, tout en structure et parfums (genêt, amande, pêche), de finale complexe, ample et persistante, un vin vraiment racé et charmeur, d’un beau potentiel d’évolution, très classique des grandes réussites de ce beau millésime.

Vincent Bachelet
27, route de Santenay
21190 Chassagne-Montrachet
Téléphone :03 80 21 37 27 et 06 19 77 51 87
Télécopie :03 85 91 16 93
Email : bacheletvincent@vinsdusiecle.com
Site : bacheletvincent


> Nos dégustations de la semaine

Domaine POULLEAU Père & Fils


Très savoureux Volnay Vieilles Vignes 2012, Vignes de 50 à 70 ans sur sols calcaires et limons bruns, au nez intense où s’entremêlent les fruits mûrs (fraise, groseille) et l’humus, un vin corsé, avec des tanins présents et savoureux, très bien élevé, alliant puissance et finesse, de très bonne garde.  Le Côte de Beaune blanc La Grande Châtelaine 2011, qui associe richesse aromatique et persistance, ample et dense, avec des notes de fleurs blanches et d’amande, d’une belle finale. ll y a aussi leur Chorey-les-Beaune 2012, aux tanins fondus, avec ces notes bien caractéristiques de petits fruits mûrs légèrement épicés.

Thierry et Florence Poulleau
7, rue du Pied de la Vallée
21190 Volnay
Tél. : 03 80 21 26 52 et 06 09 01 49 14
www.poulleau.com

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Gérard DOREAU


Au sommet de son appellation. Vignerons de père en fils depuis la fin du xixe siècle, vignoble de 4,50 ha. La méthode de culture est traditionnelle et naturelle, sans amendement des sols, ni désherbage. Seul un labourage régulier est pratiqué. Les vendanges sont effectuées manuellement. La vinification est traditionnelle. Les raisins sont égrappés à 100 % et cuvent une dizaine de jours. L’élevage dure 12 à 15 mois en fûts de chêne. Les vins sont mis en bouteilles après unification, collage et légère filtration.
Coup de cœur pour son Monthélie Premier Cru Champs Fulliots rouge 2012, riche en couleur comme en arômes, avec des notes de cassis très mûr et d’épices, au nez intense et persistant d’humus, un vin d’excellente évolution.  Beau 2010, charnu, alliant souplesse et charpente, aux tanins fermes, où se mêlent la truffe et la griotte, ample et solide (14 € environ). Excellent Pommard Les Vignots 2012, classique et très représentatif de ce millésime, élégant, au nez de violette et de sous-bois, franc, ample, corsé et souple à la fois, aux tanins fermes, de bouche savoureuse. Le 2011, de couleur profonde, aux notes subtiles de framboise, de pruneau et de poivre, est dense et harmonieux, de couleur profonde, associant charpente et distinction, aux tanins savoureux. Le 2010, ample et distingué, de bouche riche, avec des nuances de mûre et d’humus, est un vin concentré, gras, au nez complexe où l’on retrouve les fruits confits. Le Pommard Les Bertins 2011, de robe rubis intense, avec des arômes de fruits surmûris et d’épices, un vin charnu, d’une très belle charpente comme le 2010, de couleur profonde, charpenté, dense et ample, au nez où prédominent la mûre, la truffe et les sous-bois (22 € environ). Joli Saint-Romain Sous Roche blanc 2010, minéral, à la fois nerveux et rond, finement bouqueté, très agréable, et le Meursault 2011, équilibré, de bouche élégante, où s’entremêlent les épices, le pain grillé et la pêche, un vin qui associe vivacité et onctuosité en bouche, très agréable comme le Monthélie 2012, ample, tout en nuances d’arômes.

Earl du Domaine Gérard Doreau
Rue du Dessous
21190 Monthélie
Tél. : 03 80 21 27 89 et 06 07 48 35 47
Fax : 03 80 21 62 19
Email : gerard-doreau@wanadoo.fr
http://domaine-doreau.fr

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Domaine Marc JOMAIN


Les Jomain, alliant modernisme et tradition, exploitent leur domaine de 9 ha. Soucieux de préserver l'environnement, le domaine suit un programme de lutte raisonnée, ce qui lui permet de préserver la qualité sanitaire des récoltes sans altérer le milieu écologique en employant uniquement des produits de traitement sévèrement homologués et utilisés au cas par cas suivant l'état sanitaire de chaque parcelle. Les efforts sont probants car le milieu écologique se reconstitue dans le vignoble (coccinelles, petits insectes prédateurs, des araignées nuisibles de la vigne réapparaissent).
La vendange est récoltée manuellement, la vinification respectueuse de chaque appellation s'effectue par pressurage pneumatique. Les vins fermentent en fût de chêne dans une proportion n'excédant pas le quart de fût neuf. L'élevage traditionnel et la mise en bouteilles sont réalisés avec minutie sans manipulation excessive des vins sous le contrôle étroit d'un laboratoire d'œnologie agréé. Durant la fermentation malo-lactique les vins sont bâtonnés afin d'obtenir davantage de rondeur et de complexité. Au printemps, les vins sont alors soutirés et clarifiés par collage, la mise en bouteille intervenant début septembre.
Superbe Puligny-Montrachet Premier Cru Les Pucelles 2012, de belle complexité aromatique où se décèlent des nuances de citronnelle, de brioche et d'abricot, de bouche structurée, ample, onctueuse (47,50 €). “Pour ce 2012, nous dit Philippe Jomain, peu de récolte, le millésime est très bon, ample, corsé , bien équilibré, un vin d'excellence. En 2013, le rendement plus raisonnable, les blancs sont harmonieux, et se présentent bien, les rouges sont expressifs et aromatiques.” Le 2011 est de belle harmonie, où s’entremêlent des nuances de chèvrefeuille, de pomme mûre et de brioche, d’une élégance persistante, avec cette touche fondue qui sied aux grands vins de l’appellation (43,50 €). Le 2010, minéral, tout en subtilité d’arômes, de belle teinte dorée, aux nuances de fruits, dégage des notes de tilleul et d’abricot (43 €).
Le Puligny-Montrachet Premier Cru Les Combettes 2012, où la finesse prédomine, est gras et complexe au nez comme en bouche, marqué par des nuances de pain grillé, de fruits blancs mûrs et de noisette, est un vin tout en rondeur. Le 2011, tout aussi racé, au nez intense à dominante de fleurs blanches, de pêche et de petits fruits secs, est suave, tout en finesse, très persistant, de bouche ample, d’une longue finale (47,20 €). Beau 2010, avec ces notes de noisette et de miel, intense, tout en finesse, un vin à ouvrir sur des bouchées à la reine (42,50 €). Le 2009 est dense et subtil, un vin où l’on trouve des notes de tilleul et d’amande, typé, de bouche puissante, de robe jaune pâle aux reflets d’or, avec beaucoup de moelleux et de persistance. Il y a encore ce Puligny-Montrachet Premier Cru Les Perrières 2012, qui associe finesse et densité, avec des senteurs de lis, de brioche et de miel, d’une belle fraîcheur, un grand vin tout en délicatesse, très typé, qui mérite une cuisine raffinée comme une lotte rôtie au curry ou une selle de veau Orloff, notamment (46,70 €).

Famille Jomain

> Les précédentes éditions

Edition du 19/05/2015
Edition du 12/05/2015
Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015
Edition du 24/03/2015
Edition du 17/03/2015
Edition du 10/03/2015
Edition du 03/03/2015
Edition du 24/02/2015
Edition du 20/02/2015
Edition du 01/10/2013
Edition du 24/09/2013
Edition du 17/09/2013
Edition du 10/09/2013
Edition du 03/09/2013
Edition du 27/08/2013
Edition du 20/08/2013
Edition du 13/08/2013
Edition du 06/08/2013
Edition du 30/07/2013
Edition du 23/07/2013
Edition du 16/07/2013
Edition du 09/07/2013
Edition du 02/07/2013
Edition du 25/06/2013
Edition du 18/06/2013
Edition du 11/06/2013
Edition du 04/06/2013
Edition du 28/05/2013
Edition du 21/05/2013
Edition du 14/05/2013
Edition du 07/05/2013
Edition du 30/04/2013
Edition du 23/04/2013
Edition du 16/04/2013
Edition du 09/04/2013
Edition du 02/04/2013
Edition du 26/03/2013
Edition du 26/03/2013
Edition du 19/03/2013
Edition du 12/03/2013
Edition du 05/03/2013
Edition du 26/02/2013
Edition du 19/02/2013
Edition du 12/02/2013
Edition du 05/02/2013
Edition du 29/01/2013
Edition du 22/01/2013
Edition du 15/01/2013
Edition du 08/01/2013
Edition du 01/01/2013
Edition du 25/12/2012
Edition du 18/12/2012
Edition du 11/12/2012
Edition du 04/12/2012
Edition du 27/11/2012
Edition du 20/11/2012
Edition du 13/11/2012
Edition du 06/11/2012
Edition du 30/10/2012
Edition du 23/10/2012
Edition du 16/10/2012
Edition du 09/10/2012
Edition du 02/10/2012
Edition du 25/09/2012
Edition du 18/09/2012
Edition du 11/09/2012
Edition du 04/09/2012
Edition du 28/08/2012
Edition du 21/08/2012
Edition du 14/08/2012
Edition du 07/08/2012
Edition du 31/07/2012
Edition du 24/07/2012
Edition du 17/07/2012
Edition du 10/07/2012

 



Domaine Jean CHARTRON


Domaine CHEVILLON-CHEZEAUX


Jean-Marie NAULIN


Domaine P. DUBREUIL-FONTAINE et Fils


Domaine Marc JOMAIN


Pierre BOURÉE Fils


Domaine Michel PRUNIER et Fille


Domaine COQUARD-LOISON-FLEUROT


Domaine JAFFELIN Père et Fils


Domaine Jacques CARILLON


Domaine Henri REBOURSEAU


Domaine BERTHAUT


Domaine Bernard DELAGRANGE et Fils


Jean-Paul PAQUET & Fils


Domaine Daniel DAMPT et Fils


Domaine des MEIX


Domaine Pierre MAREY et Fils


Gérard TREMBLAY


Domaine des MONTS LUISANTS


Sylvain MOSNIER



H. DARTIGALONGUE ET FILS


DOMAINE DU CLOS DE L'EPINAY


DOMAINE DE L'AMAUVE


HENRY NATTER


CHATEAU DES PEYREGRANDES


DOMAINE GOURON


EARL GUY MALBETE


DOMAINE ROGER PABIOT ET SES FILS


CHATEAU MONT-REDON


DOMAINE ALARY


CHAMPAGNE JEAUNAUX-ROBIN


DOMAINE DE LAUBERTRIE



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales