Guide Bourgogne

Edition du 19/05/2015
 

Philippe Leclerc

Exception

Philippe LECLERC

Le vin est une vieille histoire de famille dans la famille Leclerc, puisque nous sommes viticulteurs de père en fils depuis cinq générations. J'ai appris beaucoup de ce que je sais, acquis beaucoup de mon savoir faire au contact de mon père. Et aujourd'hui c'est désormais à mon tour de transmettre cela à mes enfants.


La passion du vin, de la vigne, de ce métier ne vous vient pas par hasard. Lorsque vous êtes fils et petit fils de viticulteur, cette passion est une sorte d'héritage. Vous naissez sur un domaine, vous faites vos premiers pas dans les vignes, dans une cuverie au milieu des tuyaux et des pressoirs, entre les fûts... Vous découvrez le monde de la vigne et du vin en même temps que vous découvrez le monde. Mais le monde de la viticulture ne devient pas UN monde, cela devient VOTRE monde. Reprendre le domaine familial, c'est un petit peu ne jamais quitter ses premiers terrains de jeux. Je cultive des vignes sur Chambolle-Musigny et Gevrey-Chambertin, avec notamment quatre premiers crus de Gevrey-Chambertin. J'élève mes vins dans le but d'en faire des vins de caractère, des vins de garde, mais aussi des vins que l'on aura plaisir à boire dès leur plus jeune âge. Je veux que mes vins soient l'alliance de la puissance et la rondeur. Puissance aromatique et rondeur en bouche. J'aime me dire que des gens vont prendre du plaisir en dégustant ma production et qu'elle va accompagner tous types de repas, du plus élaboré au plus simple. Bien sûr mes vins accompagneront de grands plats, mais rien de tel qu'un mariage de vins et fromages ou bien vins et charcuteries pour passer un bon moment. C'est d'ailleurs dans cette optique là que je travaille en ce moment à l'aménagement d'un casse- croûte bourguignon au cœur de mes caves. Je veux offrir la possibilité de venir déguster un verre de vin avec un beau plateau de fromage ou de charcuterie en toute convivialité dans un cadre que j'espère unique et chaleureux. Je continuerai bien entendu d'accueillir mes clients au caveau toute l'année sans rendez vous comme c'est déjà le cas. Cette année je proposerai d'ailleurs quelques 2005 et 2006 de Chambolle-Musigny et Gevrey-Chambertin, mais également des 2007 et 2008 qui arrivent à maturité ainsi que les deux millésimes 2009 et 2010 que la nature nous a offerts sublimes avec entre autres le Gevrey-Chambertin 1er cru "Les Cazetiers" 2009 alliance de finesse et complexité, et le Gevrey-Chambertin 1er cru "La Combe aux Moines" 2010 mariage de puissance et d'élégance. Je proposerai également le petit dernier de ma production : le Gevrey-Chambertin 1er cru "Les Champonnets" dont le millésime 2010 est ma première cuvée et dont je suis particulièrement fier. Le petit dernier a beaucoup de caractère !

   

Philippe Leclerc


13, rue des Halles
21220 Gevrey-Chambertin
Téléphone : 03 80 34 30 72
Télécopie : 03 80 34 17 39
Email : philippe.leclerc60@wanadoo.fr





> Le palmares des vins


CLASSEMENT BOURGOGNE BLANCS
e_bourgogne_blancs.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CHABLIS
SAINT BRIS
AUTRES

GUY ROBIN
TREMBLAY
CHARDONNAY
A.GEOFFROY
MOSNIER
NAULIN
DAMPT
HEIMBOURGER
Pascal HENRY
PISSE-LOUP
CORTON
PERNAND-VERGELESSES


ANTONIN GUYON (CCh)
MAREY (CCh)
JAFFELIN (CCh)
DENIS Père et Fils (PV)
DUBREUIL-FONTAINE (PV)
Jean-Jacques GIRARD (PV)
PULIGNY-MONTRACHET
Vincent BACHELET (ChM)
CARILLON (BBM)
Jean CHARTRON (BM)
Marc JOMAIN (PM)
PRIEUR-BRUNET (BM)
Pierre BOURÉE
COUDRAY-BIZOT
LABOURE-ROI
SEGUIN-MANUEL
MEURSAULT
MARSANNAY
AUXEY-DURESSES
SAINT-AUBIN
AMPEAU (M)
Guy BOCARD (M)
B. DELAGRANGE (M)
Marc BROCOT (Ma)
DICONNE (M)
DOREAU (M)
VIRELY-ROUGEOT (M)
FOUGERAY DE BEAUCLAIR
CHARLEUX (S)
CHOUPETTE (S)
CRUCHANDEAU
MEIX (SA)
COTE CHALONNAISE
RULLY
CREMANTS


LAROCHETTE (Crémant)
Michel PRUNIER (Crémant)
Jean GIRARD (Crémant)
Claude GHEERAERT
Pascal HENRY (Crémant)
NINOT (Rully)
POUILLY FUISSE
SAINT-VERAN
MACON
BOURGOGNE
AUVIGUE
BRUYÈRE
CHALET POUILLY
DENUZILLER
LAROCHETTE
PAQUET
BERGER-RIVE
FEUILLARDE
GONDARD-PERRIN
Roger LUQUET



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CHABLIS
SAINT BRIS
AUTRES

ELLEVIN
GUETTE SOLEIL
CORTON
PERNAND-VERGELESSES


PULIGNY-MONTRACHET
BADER-MIMEUR
(CHANGARNIER (M))
MAROSLAVAC-LÉGER (PM)
MEURSAULT
MARSANNAY
AUXEY-DURESSES
SAINT-AUBIN
COTE CHALONNAISE
RULLY
CREMANTS


THALIE (Crémant)
VITTEAUT-ALBERTI (Crémant)
POUILLY FUISSE
SAINT-VERAN
MACON
BOURGOGNE
Ch. FUISSE
Château de VINZELLES*



TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CHABLIS
SAINT BRIS
AUTRES

MOTTE
LETESSIER-TIXIER
CORTON
PERNAND-VERGELESSES


Jean FERY et Fils (PV)*
PULIGNY-MONTRACHET
René MONNIER (M)
MEURSAULT
MARSANNAY
AUXEY-DURESSES
SAINT-AUBIN
GERMAIN et Fils (SR)
COTE CHALONNAISE
RULLY
CREMANTS


ROIS MAGES (Rully)*
POUILLY FUISSE
SAINT-VERAN
MACON
BOURGOGNE
COLLOVRAY-TERRIER
Dom. CRAIS (SV)*

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Frédéric ESMONIN


“Millésime 2013, volume normal, la qualité est bien présente, des vins flatteurs, typiques, nous dit Frédéric Esmonin. Pour 2014, les 15 derniers jours de septembre ont sauvé la récolte qui s'est avérée importante. Des vins prometteurs tels que nous les aimons. Ventes en 2015 : les  2013, puis, en fin d'année les 2014.” On est toujours au sommet avec ce Ruchottes-Chambertin 2010, de belle matière, aux tanins fermes, aux senteurs de fruits noirs, d'épices et de sous-bois, un grand vin typé, majestueux, envoûtant, vraiment remarquable. Superbe 2009, où s’entremêlent les saveurs de sous-bois et de fruits surmûris, fin et coloré, un vin racé qui dégage des nuances de fruits cuits (cassis, griotte) et de truffe au palais, très typé. Le Gevrey-Chambertin Premier Cru Les Lavaux 2013, de très jolie couleur grenat, charnu, au nez de fruits surmûris (framboise, cassis) et de kirsch, très classique, un vin qui associe couleur et matière. Le 2012 est de belle robe grenat est riche et structuré, au nez persistant où dominent des notes de cassis et de cannelle, riche et long en bouche, puissant. Beau Gevrey-Chambertin Clos Prieur 2013, qui possède un charnu bien présent et cette charpente à la fois riche et souple, harmonieux, très parfumé en finale, aux connotations de cassis et de poivre. ll y a aussi ce grand Chambertin Clos de Bèze 2010, d’une belle couleur aux reflets violets, parfumé (mûre et violette), un vin bien corsé, aux tanins souples, aux nuances complexes en bouche où se mêlent la griotte et l’humus, alliant rondeur et charpente, de garde comme le 2009, racé, de robe grenat profond, au nez où dominent la prune et le cuir, légèrement poivré, tout en bouche et subtil comme nous les aimons, un vin gras, superbe.


17, rue de Paris
21220 Gevrey-Chambertin
Téléphone :03 80 34 37 25 et 03 80 51 89 28
Télécopie :03 80 34 14 24
Email : fredesmonin@orange.fr

Jean-Yves LAROCHETTE


Au sommet de son appellation. Jean-Yves Larochette cultive les 11 ha de vignes du domaine des Pérelles, propriété familiale depuis plusieurs générations. Une référence avec ce Saint-Véran Prestige 2013, élevé en fûts de chêne, où l’on retrouve des nuances de raisin mûr et de noix, ample et chaleureux, qui allie structure et nervosité, tout en bouche. Beau Pouilly-Fuissé 2013, bien typé, généreux et élégant, très aromatique (brioche, pêche), intense au nez comme en bouche. Excellent Saint-Véran 2014, au nez de petits fruits (pêche), bien ferme et suave en bouche, à la texture fine et soyeuse, un vin tout en distinction. Le Goûtez le Crémant de Bourgogne, où dominent les fruits mûrs et les petits fruits secs, d’une jolie longueur, de mousse persistante et florale.


Domaine des Pérelles
71570 Chânes
Téléphone :03 85 37 41 47 et 06 82 04 21 57
Télécopie :03 85 37 15 25
Email : jy.larochette@orange.fr
Site personnel : www.domaine-des-perelles.winealley.com

Domaine François GERBET


Au sommet. Domaine de 12 ha exploité depuis 1983 par Marie-Andrée et Chantal Gerbet, filles de François Gerbet qui a créé lui même ce domaine à partir de 1947, avec son épouse, fille de vignerons depuis plusieurs générations. “Les filles” assurent la gestion du domaine et une partie des travaux de la vigne, la vinification, l'élevage ainsi que la mise en bouteilles. Superbe Vosne-Romanée Premier Cru rouge Les Petits Monts 2011, racé et raffiné, souple et charnu à la fois, un vin bien typé, avec des notes de pruneau et de truffe, de couleur soutenue, un beau vin. Il y a encore ce Vosne-Romanée Les Suchots 2011, de couleur profonde, aux tanins denses, associant charpente et souplesse, aux senteurs de fruits rouges mûrs et de sous-bois, de garde. Le Chambolle-Musigny Premier Cru Les Plantes 2011, issu d’un très joli terroir à mi-coteau près de Charmes, dégage des arômes de griotte, un vin rond élégant, d’une grande finesse, velouté au palais, avec cette finale épicée très spécifique,. Très savoureux Clos Vougeot 2011, aux arômes complexes (cuir, prune...), un vin puissant et dense, de bouche opulente, de belle évolution. Goûtez également le Vosne-Romanée Aux Réas, suave, complexe et riche, est souple et charnu à la fois, un vin bien typé comme il se doit, avec des notes de pruneau et de truffe, un vin ample.

Marie-Andrée et Chantal Gerbet
Place de l'Église
21700 Vosne-Romanée
Téléphone :03 80 61 07 85 et 03 80 62 32 99
Télécopie :03 80 61 01 65
Email : vins.gerbet@wanadoo.fr
Site personnel : www.vins-gerbet.com

DOMAINE COQUARD-LOISON-FLEUROT


Cinquième génération de vignerons pour ce domaine de 9 ha, vendanges manuelles, fermentation en cuves ouvertes durant 12 à 15 jours, avec pigeage et remontage journaliers, maîtrise des températures par thermorégulation et élevage en fûts de chêne pendant environ 18 mois pour toutes les appellations, pas de collage ni de filtration. Superbe Clos de la Roche Grand Cru 2010, de belle robe pourpre, complexe au nez comme en bouche (griotte, épices, poivre), est riche, très classique, typé comme nous les aimons, aux tanins fermes et fondus à la fois. Le 2009 est un vin avec beaucoup de matière, avec des senteurs mûres et complexes de fruits rouges séchés, de musc et de réglisse. Le 2008 est un vin de robe rubis intense, avec des arômes de fruits surmûris et de poivre noir, bien charnu, très typique, complexe, avec des saveurs intense. Beau Clos Vougeot Grand Cru 2010, de robe brillante, un vin subtil qui est de bouche fondue, aux notes de griotte surmûrie et de poivre, charnu, où la finesse s’allie à un velouté exceptionnel. de garde, bien sûr comme comme cet Echezeaux Grand Cru 2008, classique de ce grand millésime, un vin avec beaucoup de matière, avec des notes délicates de fruits rouges séchés et de réglisse, ample, de belle évolution. Exceptionnel Charmes-Chambertin Grand Cru 2008, où s’entremêlent les saveurs de sous-bois, de cuir et de fruits surmûris, fin et dense, un vin qui demande à se fondre, vraiment prometteur. Le Clos Saint-Denis Grand Cru 2008, très parfumé, très riche et très élégant à la fois, complexe, très marqué par son terroir, de robe intense, aux nuances caractéristiques de réglisse, de sous-bois et de cerise mûre, associant structure et finesse, d’excellente garde. Le Morey-Saint-Denis 2010, aux notes d’humus et de pruneau, tout en velours, d’une très grande typicité, est un vin authentique comme on les aime, de robe brillante comme ce Chambolle-Musigny 2009, au nez marqué par des arômes de mûre et de réglisse, un vin ample et très persistant en bouche.


5, rue Haute
21640 Flagey-Echezeaux
Téléphone :03 80 62 87 88
Télécopie :03 80 62 85 55
Email : domaine.CLF@vinsdusiecle.com
Site : coquardloisonfleurot


> Nos dégustations de la semaine

Domaine des ROIS MAGES


Un domaine de 10 ha à ce jour, créé par cette Bourguignonne de souche en 1984. Diplômée technicienne d'oenologie de la Faculté des Sciences de Dijon (D.T.O.), elle favorise la culture en lutte raisonnée des vignes afin de limiter les traitements dans le respect du terroir. Alliant tradition et techniques modernes de vinification, ses vins font l'objet d'un vieillissement soigné en cuve ou en barrique de chêne dans d'anciennes caves à visiter.
Goûtez le Rully Les Cailloux rouge 2010, au nez d'humus, de cassis et de violette, qui mêle richesse et finesse en bouche, un vin coloré et charnu, aux tanins puissants et souples à la fois. Excellent Rully les Cailloux blanc 2009, tout en nuances aromatiques (genêt, poire mûre...), qui emplit bien la bouche, charmeur, riche et fin à la fois.
Anne-Sophie Debavelaere

Domaine CHEVILLON-CHEZEAUX


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. En voilà des vignerons avec lesquels on a plaisir à “boire un canon”, comme on dit en Bourgogne, tant ils associent le meilleur du vin : la convivialité, l’humilité et le respect des terroirs. Leur seul Nuits-Saint-Georges Les Saint-Georges est l’un des exemples majeurs d’un Premier Cru qui pourrait facilement devenir Grand Cru, tant la saveur se mêle à la persistance, la puissance aromatique à l’équilibre en bouche... et pas mal de Vins plus connus (et surtout beaucoup plus chers) ne tiennent pas longtemps la route face à lui.
Avec cinq générations de vignerons, le Domaine Chevillon-Chezeaux produit plusieurs appellations : Bourgogne Pinot Noir, Bourgogne-Passetoutgrain, Bourgogne Hautes Côtes de Nuits Blanc et Rouge; des appellations villages, Vosne Romanée, Nuits-Saint-Georges, et des appellations Nuits-Saint-Georges Premiers Crus Champs-Perdrix, Bousselots Rouge et Saint-Georges, notamment. Les cépages sont le Pinot noir et le Gamay (1/3-2/3) pour le Bourgogne Passetoutgrain, le Pinot Noir pour le reste des appellations rouges; l’Aligoté, le Chardonnay et le Pinot Blanc pour les appellations de blancs.
Les méthodes de travail et surtout de vinification sont restées traditionnelles : taille courte et ébourgeonnage sévère pour ne garder qu’un rendement correct pour une meilleure maturité et qualité. La vendange est manuelle, foulée, éraflée, puis passe par un pressurage pneumatique. Les vinifications se font avec une préfermentation à froid (12-13°) de 5 à 6 jours pour une meilleure extraction aromatique. Puis, la cuvaison d’environ 18-21 jours dans des cuves ouvertes permet une alternance entre le remontage et le pigeage, cette opération qui consiste à enfoncer les matières solides du raisin remontées en surface dans le jus en fermentation pour une meilleure extraction des tanins et des anthocyanes. Les Vins sont bien sûrs élevés en fûts de chênes de 15 à 18 mois selon les millésimes et les appellations. Actuellement, il est exploité par Philippe et Claire Chezeaux,qui se passionnent pour leurs 9 ha de vignes. Leurs Vins sont devenus des références.
Ici, on est vigneron depuis 5 générations. Les méthodes de travail et de vinification sont restées traditionnelles, avec des vendanges manuelles, une cuvaison longue et un élevage dans des fûts de chêne pendant 18 à 24 mois.
Excitez vos papilles avec ce Nuits-Saint-Georges Premier Cru Les Saint-Georges 2012, où l’élégance prime, parfumé, typé, rond mais de jolie charpente, avec des connotations de fraise des bois et d'épices, tout en bouche, où se décèle une jolie finale épicée au palais. Formidable 2011, très caractéristique de ce beau millésime où l'élégance prédomine, un vin qui allie charpente et distinction, au nez où dominent la prune et les épices, puis, en bouche, où s'entremêlent les saveurs de sous-bois et de fruits surmûris, fin et dense au palais. Très beau 2010, où le velouté s'allie à la structure, la complexité d'arômes (fruits noirs, champignons, poivre...) à la subtilité d'une matière pleine, de garde. Superbe 2009, de belle teinte rouge intense, au nez marqué par des arômes de mûre et de réglisse, un vin ample, très persistant en bouche, complet. “Le 2009 : un vin plaisir, précise Philippe Chezeaux, un vin très gourmand, très friand, très plaisant, bel équilibre, bonne tension soyeuse. Grâce à la belle maturité on obtient des arômes de fruits noirs, cassis, cerise, mûre. Le 2008 a des arômes très prononcés de fruits rouges, fraise, framboise, avec une pointe d'acidité qui apporte de la fraîcheur et un peu de tension en fin de bouche, un vin au potentiel de garde supérieur au 2009. Chez nous, il y a deux belles cuvées à mettre en cave et pour se faire plaisir dans le temps ce sont Les Bousselots et Les Saint-Georges. On est vraiment sur des arômes de fruits noirs très complexes, deux jolis Vins de garde. Au Champs-Perdrix, Les Crots et Les Porêts sont des Vins plus élégants, plus soyeux, que l'on peut apprécier plus rapidement beaucoup plus ouverts, très fruités, très harmonieux, tout en finesse et élégance. Les Porêts qui d'habitude est un vin assez masculin, aux notes animales, de musc, fruits rouges, un vin bien typé terroir est plus ouvert en 2009. Des Vins qui procurent un plaisir immédiat mais que l'on peu garder en cave car ils ont une structure qui le mérite. Au Champs-Perdrix est un vin assez féminin, aux arômes de fraise, cerise, aux notes épicées, un vin très élégant, sans doute le plus agréable à déguster dans sa jeunesse.” Le 2008, très typé par ce terroir particulier, est l'une des plus jolies bouteilles de ce millésime, de robe pourpre, qui associe charpente et distinction, au nez caractéristique où se devinent la violette, la prune et les épices (cannelle, poivre), tout en bouche, de belle évolution.
Regoûtés cette année, le 2007 est vraiment superbe, un nez persistant et subtil à la fois, aux notes de petits fruits mûrs (cassis, griotte) et de truffe, aux tanins riches et bien fondus, un beau vin qui conjugue distinction et structure, comme ce 2002 (autre grand millésime bourguignon), charnu, aux tanins fermes, aux notes d'épices, un vin qui développe des nuances de cassis et de myrtille, de bouche délicate avec des connotations de truffe et de cerise, de très belle évolution, que l’on associe notamment avec un pâté chaud de canard sauvage en croûte ou des tournedos pôélés et macaronis aux morilles.
À ses côtés, le Nuits-Saint-Georges Premier Cru Aux Champs-Perdrix 2012, très fin, ample, de robe grenat intense, aux senteurs de prune et de mûre, de bouche très équilibrée, bien classique de ce millésime charmeur. Beau 2011, puissant, très parfumé au nez (griotte, fumé), dense, tout en distinction, aux notes de cassis et de sous-bois en bouche, aux tanins soyeux. Le Nuits-Saint-Georges Premier Cru Les Porêts 2012 est dans la lignée avec des notes de cassis cuit, de de robe rubis, souple et corsé à la fois, de bouche complexe (cassis mûr, fraise des bois, violette). Le 2011, alliant rondeur et charpente, légèrement poivré comme il le faut en finale, est à ouvrir sur une terrine de faisan au foie gras. Le Nuits-Saint-Georges les Saint Julien 2012, d’un beau rouge sombre, est charpenté, avec des tanins mûrs bien présents, très aromatique et ample, avec de la persistance. Beau Nuits-Saint-Georges Premier Cru Les Bousselots rouge 2012, à la robe rubis intense, au nez de fruits rouges mûrs (cassis, griotte), aux tanins amples, un vin à la fois puissant et souple comme le 2011, plus dense, au bouquet persistant et complexe dominé par la fraise des bois. Le Nuits-Saint-Georges Premier Cru Les Crots 2012, un vin tout en charme, au nez où prédominent les fruits surmûris, avec des nuances en bouche où l'on retrouve la framboise et la violette. Le 2011, au bouquet subtil et intense à la fois, aux notes de sous-bois et de fruits rouges mûrs, de bouche puissante, est un vin gras, complexe, très typé également. Exceptionnel rapport qualité-prix-typicité.

Philippe et Claire Chezeaux

Domaine Jean-Jacques GIRARD


En 1529, Jean Girard cultivait sa vigne à Savigny-lès-Beaune. Aujourd’hui, Jean-Jacques Girard et ses enfants perpétuent la tradition en exploitant, en famille, un domaine de 18 ha répartis sur les communes de Savigny-lès-Beaune, Pernand-Vergelesses, Aloxe-Corton, Volnay, Pommard et Beaune.
“Il faut bien avouer que les conditions climatiques de l’année 2012 n’ont pas été exceptionnelles, me raconte Jean-Jacques Girard. Nous avons eu un printemps très pluvieux suivi par mai, juin et juillet identiques, avec une forte pression au mildiou. Nous avons subi des pertes dues à la grêle, notamment sur Pommard et Volnay, avec une moindre incidence sur Savigny-lès-Beaune où c’est arrivé plus tôt. Nous avons eu beaucoup de chance en fin de saison, puisque nous avons bénéficié de 3 semaines de beau temps juste avant les vendanges. Du fait de cette petite récolte, ces beaux jours ont permis aux raisins de murir dans de bonnes conditions. Il n’y avait quasiment pas de pourriture. La maturation était donc parfaite, et l’état sanitaire de la vendange aussi. On avait une bonne concentration, de bons degrés alcooliques. Heureusement que l’on avait de petites quantités, si nous avions eu une grosse récolte avec ces conditions climatiques, nous aurions fait une mauvaise année ! Le beau temps tardif n’aurait pas été suffisant pour tout porter à maturité. Les vinifications se sont relativement bien passées, je suis assez surpris de la qualité, ce sera un bon millésime. Je n’aime pas avoir des fermentations trop tôt, mais plutôt en début de printemps, ce qui permet d’avoir une belle couleur et d’affiner les arômes. 
Beau Savigny-lès-Beaune rouge Premier Cru Les Preuillets 2011, issu d'un vignoble situé à mi-coteau (exposition plein Est, terre argilo-calcaire avec un sous-sol sablonneux, vignes de 45 ans), avec des nuances de violette et de réglisse, riche en couleur, bien classique, alliant finesse et structure, un vin qui poursuit sa très belle évolution. Le Savigny-lès-Beaune blanc 2012, aux notes de noix fraîche, de bouche suave, est très séduisant par sa structure et sa persistance d'arômes.
Beau Pernand-Vergelesses blanc Les Belles Filles 2012, tout en finesse aromatique, au nez caractéristique de tilleul et d’amande, qui allie rondeur et nervosité, à déboucher avec une escalope de veau. Le Pernand-Vergelesses Premier Cru Les Vergelesses rouge 2011 (vignes d'environ 80 ans situées à mi-coteau, exposition plein Est, terre argilo-calcaire avec un pourcentage plus fort en argile), de robe pourpre intense, est puissant, aux tanins fermes mais soyeux, avec ces notes persistantes de fumé, de cassis et d'épices. Le Savigny-lès-Beaune Premier Cru Les Lavières rouge 2011 est un vin de bouche dense, aux tanins bien fondus, au bouquet complexe où s’entremêlent des notes de petits fruits rouges bien mûrs et de réglisse.
Goûtez aussi le Volnay Vieilles vignes 2011, de robe intense, coloré et très parfumé (cannelle, cuir et violette), puissant au nez comme en bouche, aux tanins présents et très élégants à la fois, de bouche persistante, prometteur comme ce Pommard Vieilles vignes 2011, de belle matière, aux tanins fermes, au nez caractéristique de fruits rouges, d’épices et de sous-bois très typé, de bouche fondue et puissante à la fois.
Agnès, Jean-Jacques et Vincent Girard
16, rue de Cîteaux
21420 Savigny-Lès-Beaune
Tél. : 03 80 21 56 15 et 06 14 68 60 13
Fax : 03 80 26 10 08
Email : agnes@domaine-girard.com
www.domaine-girard.com

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins


> Les précédentes éditions

Edition du 12/05/2015
Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015
Edition du 24/03/2015
Edition du 17/03/2015
Edition du 10/03/2015
Edition du 03/03/2015
Edition du 24/02/2015
Edition du 20/02/2015
Edition du 01/10/2013
Edition du 24/09/2013
Edition du 17/09/2013
Edition du 10/09/2013
Edition du 03/09/2013
Edition du 27/08/2013
Edition du 20/08/2013
Edition du 13/08/2013
Edition du 06/08/2013
Edition du 30/07/2013
Edition du 23/07/2013
Edition du 16/07/2013
Edition du 09/07/2013
Edition du 02/07/2013
Edition du 25/06/2013
Edition du 18/06/2013
Edition du 11/06/2013
Edition du 04/06/2013
Edition du 28/05/2013
Edition du 21/05/2013
Edition du 14/05/2013
Edition du 07/05/2013
Edition du 30/04/2013
Edition du 23/04/2013
Edition du 16/04/2013
Edition du 09/04/2013
Edition du 02/04/2013
Edition du 26/03/2013
Edition du 26/03/2013
Edition du 19/03/2013
Edition du 12/03/2013
Edition du 05/03/2013
Edition du 26/02/2013
Edition du 19/02/2013
Edition du 12/02/2013
Edition du 05/02/2013
Edition du 29/01/2013
Edition du 22/01/2013
Edition du 15/01/2013
Edition du 08/01/2013
Edition du 01/01/2013
Edition du 25/12/2012
Edition du 18/12/2012
Edition du 11/12/2012
Edition du 04/12/2012
Edition du 27/11/2012
Edition du 20/11/2012
Edition du 13/11/2012
Edition du 06/11/2012
Edition du 30/10/2012
Edition du 23/10/2012
Edition du 16/10/2012
Edition du 09/10/2012
Edition du 02/10/2012
Edition du 25/09/2012
Edition du 18/09/2012
Edition du 11/09/2012
Edition du 04/09/2012
Edition du 28/08/2012
Edition du 21/08/2012
Edition du 14/08/2012
Edition du 07/08/2012
Edition du 31/07/2012
Edition du 24/07/2012
Edition du 17/07/2012
Edition du 10/07/2012
Edition du 03/07/2012

 



Jean-Yves LAROCHETTE


Domaine CHEVILLON-CHEZEAUX


Domaine GROS Frère et Soeur


Domaine Pierre MAREY et Fils


Domaine Guy ROBIN


Domaine BERTHAUT


Pierre BOURÉE Fils


Gérard TREMBLAY


Domaine des MEIX


Domaine VIRELY-ROUGEOT


Domaine JAFFELIN Père et Fils


Sylvain MOSNIER


Domaine HEIMBOURGER Père et Fils


Frédéric ESMONIN


Domaine Jacques CARILLON


Domaine Vincent BACHELET


Domaine Henri REBOURSEAU


Domaine Marc JOMAIN


Domaine Bernard DELAGRANGE et Fils


Clos BELLEFOND


Domaine Daniel DAMPT et Fils


Domaine Jean-Jacques GIRARD


AUVIGUE



CLOS TRIMOULET


CHATEAU DAVID


DOMAINE ALAIN VIGNOT


CHAMPAGNE NATHALIE FALMET


CHATEAU LAROQUE


DOMAINE DU CLOS DE L'EPINAY


CHAMPAGNE PIERRE MIGNON


DOMAINE DE LA RENAUDIE


SCEV CHAMPAGNE MICHEL ARNOULD ET FILS


CHAMPAGNE GREMILLET


DOMAINE DE LA VALERIANE


CHATEAU MONT-REDON


DOMAINE PIERRE MAREY ET FILS


CHAMPAGNE LIONNEL CARREAU



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales