classement et millesimes
vins du siècle

GUIDE BOURGOGNE

boutiques Amour du Vin
Guide des Vins
 

Le Guide du vin de Bourgogne, bien acheter son vin

Edition du 15/11/2007
Patrick DUSSERT-GERBER MET A L'HONNEUR CETTE SEMAINE

 LA PASSION DES THOMAS Il ne suffit pas d’être bien né pour être bien élevé...

Référence

Société MOILLARD

À Nuits-Saint-Georges, au cœur de la Bourgogne, la prestigieuse Maison Thomas-Moillard associe l’expérience et le savoir-faire. Une grande réputation née de la terre et des hommes fait de cette entreprise familiale l’un des plus remarquables négociants-éleveurs. Ici l’héritage de la tradition se confond avec la passion du vin, notamment en mettant en place une technique naturelle dans les vignes, le bio-lunaire, qui tient particulièrement à cœur à Denis Thomas.


Aujourd’hui, les descendants de Symphorien dirigent toujours l’entreprise et gèrent le domaine familial avec la même passion. Denis Thomas est le Président-Directeur-Général qui se consacre au marketing et au marché français, Yves Thomas, Directeur Général, se réserve plus spécialement la politique financière et la recherche, Charles-Olivier Thomas est le directeur financier, et Jeanne Thomas, responsable export U.S.A. et responsable communication. “Nous expérimentons le bio-lunaire depuis trois ans, nous précise Denis Thomas, et mettons en place cette technique dans notre vignoble et pour cela, j’ai embauché un étudiant ingénieur en alternance qui réalise des études sur cela. Il y a deux phénomènes avec la lune : la lune montante et descendante, et la lune croissante et décroissante; on passe de la nouvelle lune qui est noire à la pleine lune, c’est la lune croissante, et inversement pour la lune décroissante. On se rend compte que l’activité microbienne se développe et s’intensifie pendant la période de la lune croissante, on s’aperçoit, par exemple, qu’il y a un maximum de champignons à la pleine lune. La maison Moillard est déjà dans une démarche “Bio” depuis plusieurs années, et souhaitant absolument conserver cette vie microbienne intense, nous ne travaillons donc pas les sols durant la lune croissante. La lune montante, c’est lorsque la lune passe au raz de l’horizon et monte un peu tous les jours jusqu’au zénith. Tout le monde s’entend pour dire que la sève monte avec celle-ci et, si l’on veut que la sève arrive au fruit et lui profite, nous avons décidé de ne pas toucher à la plante pendant cette lune montante pour ne pas perturber la montée de sève. Nous jouons avec ces deux phénomènes, c’est beaucoup plus simple que la bio-dynamie, avec la lune on comprend ce que l’on fait, je suis un réaliste, j’ai les pieds sur terre, je suis loin d’être un rêveur. La technique de la bio-dynamie, par exemple, est beaucoup plus compliquée car il faut tenir compte de la lune mais aussi des astres et sans savoir exactement pourquoi. Je pense que la bio-dynamie c’est sans doute très bien pour le jardinage ou pour la polyculture, où l’on peut se permettre de ne pas travailler les plantes à racines pendant une certaine période, mais lorsque l’on a quinze hectares de vigne à tailler et que cela représente deux mois de travail, on ne peut pas s’arrêter de travailler ! Concernant donc le bio-lunaire, j’ai eu le “déclic” grâce à une rencontre. Tous les ans, j’avais un vigneron qui m’apportait de bons vins, quelles que soient les conditions climatiques, cela m’a intrigué et je suis allé voir de plus près ses vignes. Il les taillait comme tout le monde, et dans sa vinification et il n’y avait rien de spécial. En discutant, il a fini par me dire qu’il faisait tout, en fonction de la lune, et c’est là que j’ai compris. J’ai donc chercher à vérifier ses dires et étudié la bibliographie qui existait à ce sujet. Il faut rester très concret, car beaucoup de gens expliquent tout et son contraire. Maintenant, on s’intéresse aussi à l’influence de la lune sur l’élevage des vins. Là aussi, après beaucoup d’avis qui relevaient souvent de l’empirisme, j’ai observé un vin dont la fermentation s’était stoppée au début de la lune montante, et, en fin du cycle, sa fermentation reprenait subitement. Toutes les observations sont relevées, notées et ensuite analysées afin d’intégrer le plus scientifiquement possible la conduite du vignoble selon les incidences de la lune. On se rend vite compte de la différence. Le 2005 est le premier millésime que nous avons produit et qui relève de la culture bio-lunaire. Ce sont des vins solides, bien structurés, très “purs”, nets, très réussis avec des arômes bien prononcés de fruits mûrs, les raisins étaient dans un état sanitaire parfait, les vins sont parfaitement équilibrés et le léger boisé va se fondre progressivement pour en faire de superbes vins de garde. Le 2006 est un millésime plus hétérogène dans la région, mais pas chez nous, et c’est uniquement grâce au suivi des vignes en bio-lunaire, on voit vraiment la différence dans nos vins, nous avons obtenu une bien meilleure maturité et, de plus, en bio, la peau des raisins devient plus résistante contre la pourriture. Ces résultats sont tellement positifs qu’ils nous encouragent à développer la technique de travail en bio-lunaire dans toutes nos vignes.”

   

LA PASSION DES THOMAS Il ne suffit pas d’être bien né pour être bien élevé...


Denis Thomas
BP 6
21700 Nuits-Saint-Georges
Téléphone : 03 80 62 42 10
Télécopie : 03 80 61 28 13


NOS COUPS DE CŒUR DE LA SEMAINE
 

Domaine LALEURE-PIOT

Un domaine dirigé par la 5e génération, qui s’étend sur 10 ha et 15 appellations différentes. On se fait plaisir avec le Corton-Charlemagne 2003, typé, gras, où la suavité s’allie à la distinction, de bonne garde, aux notes florales subtiles, épicé, tout en bouche, à ouvrir sur une dinde aux marrons. Remarquable Corton-Bressandes 2003, un vin typé et solide, parfumé et charpenté en bouche, tout en harmonie, de belle robe intense, aux tanins savoureux et puissants à la fois. Le Corton Le Rognet 2004 est de belle teinte rouge prononcé, au nez marqué par des arômes de mûre, ample, très persistant, avec des tanins souples et puissants à la fois, de très bonne garde. Goûtez le Pernand-Vergelesses Premier Cru Les Vergelesses rouge 2005, de bouche très classique, de couleur rouge intense, au nez marqué par des arômes de mûre et de framboise, complet et riche. Joli Chorey-lès-Beaune Les Champs-Longs.

Frédéric Laleure

21420 Pernand-Vergelesses
Téléphone :03 80 21 52 37
Télécopie :03 80 21 59 48
Email : infos@laleure-piot.com
 

Domaine Louis MOREAU

Au sommet avec leur Chablis Grand Cru Valmur 2004 est très bien élevé, racé, aux arômes de musc, de noisette et de miel, de couleur soutenue, riche, avec ces connotations subtiles, exprimant bien son terroir, au nez intense, très riche en bouche (fleurs, fruits, fougère), onctueux, de très belle garde. Dans la lignée, le Chablis Grand Cru Les Clos 2003, d’une belle onctuosité en bouche, un vin gras, d’une grande complexité aromatique, riche en arômes comme en charpente, aux notes de tilleul, de brioche et de musc (le 2002 est superbe aujourd’hui, tout en puissance d’arômes). Leur Grand Cru Vaudésir 2004, onctueux, un vin très équilibré, typé, avec ces saveurs si spécifiques de coing et de pain brioché, suave comme il se doit, un grand vin aux tanins soyeux, solide et gras, tout en bouche, un vin qui mérite d’être attendu. Le Chablis Premier Cru Vaillons 2004, d’une grande finesse, un grand vin gras, de bouche intense, très équilibré, ample, tout en complexité comme ce Chablis Premier Cru Les Fourneaux 2004, au nez caractéristique de fleurs et de fruits secs, tout en finesse aromatique, souple et persistant en bouche, idéal sur une cuisine assez riche.

Louis et Anne Moreau
10, Grande-Rue
89800 Beines
Téléphone :03 86 42 87 20
Télécopie :03 86 42 45 59
Email : contact@louismoreau.com
 

Domaine Pierre MAREY et Fils

Au sommet. Pierre et Éric Marey veillent avec amour sur leur joli vignoble de 10 hectares situé à Pernand-Vergelesses. La vinification est faite au Domaine selon les méthodes traditionnelles. Les vins sont élevés en fûts de chêne et sont suivis par un laboratoire durant toute leur évolution. Superbe Corton-Charlemagne 2004, onctueux, très parfumé, très fin, puissant et persistant en bouche, aux saveurs intenses à dominante de fruits mûrs et de vanille, qu’il faut attendre, bien sûr. Le Corton Grand Cru 2004 est très typé, d’un grand classicisme, de belle robe intense, un grand vin aux tanins soyeux, solide, gras et complet, d’une belle harmonie, tout en bouche. Beau Pernand-Vergelesses Les Fichots Premier Cru rouge 2004, coloré et ample, très caractéristique de ce que doit être un Premier Cru, dense, riche au nez, avec ces connotations subtiles de cerise, d’humus, un vin complexe et puissant, fondu en bouche, d’excellente évolution. Le Pernand-Vergelesses rouge Les Belles Filles 2004 est typé et solide, parfumé et charpenté, tout en harmonie, de robe intense, aux tanins savoureux et riches à la fois.

Pierre et Éric Marey
rue Jacques Copeau
21420 Pernand-Vergelesses
Téléphone :03 80 21 51 71
Télécopie :03 80 26 10 48
AU SOMMAIRE CETTE SEMAINE

A L'HONNEUR CETTE SEMAINE :
LA PASSION DES THOMAS Il ne suffit pas d’être bien né pour être bien élevé...

NOS COUPS DE COEUR DE LA SEMAINE :
Domaine LALEURE-PIOT
Domaine Louis MOREAU
Domaine Pierre MAREY et Fils
ROBERT AMPEAU

BOURGOGNE ROUGES : LE CLASSEMENT

UNE MISE A JOUR HEBDOMAIRE :
Notre site est régulièrement actualisé et propose chaque semaine une sélection des meilleurs vins de France.
Si vous désirez recevoir directement et gratuitement nos prochaines parutions, merci de nous adresser vos coordonnées et votre adresse e-mail à : info@millesimes.fr


A LIRE





 ANNONCES


 

ROBERT AMPEAU

Dans la famille Ampeau on est vigneron hors pair de père en fils; ici le vin est affaire de passion et de grand art. Ils ne proposent que du vin à maturité, bon à être savouré, c'est dire à quel point le respect et la passion qu'ils portent à leurs vins. Des vins rouges envoûtants par leur suavité, bien équilibrés, volumineux et pleins en bouche, avec des tanins bien fondus, typés avec beaucoup de charme et qui développent une grande persistance et complexité aromatique avec des notes de fruits rouges, d'épices d'humus. Les Blancs évoluent parfaitement, très équilibrés et très typés, intenses, classiques et très élégants. Faites-vous plaisir avec ce Meursault Perrières 82, qui évolue parfaitement, intense, très typé, très classique, un grand vin savoureux, idéal sur une viande blanche à la crème. À ses côtés, le Puligny-Montrachet Les Combettes 79 est très riche en bouche, associant structure et finesse, de bouche puissante, de très bonne évolution. Goûtez aussi le Pommard 79, au nez de fruits mûrs et d'humus, riche et complexe, tout en bouche, de couleur soutenue, aux tanins bien équilibrés. Goûtez encore cet Auxey-Duresses 88, suave et dense en bouche, le Volnay-Santenots 76, aux connotations subtiles d'humus, de mûre et d'épices, tout en arômes, un vin savoureux en bouche, fin et puissant à la fois, à maturité.

Robert Ampeau
6, rue du Cromin
21190 Meursault
Téléphone :03 80 21 20 35
Télécopie :03 80 21 65 09
Email : ampeau@vinsdusiecle.com
Site : ampeau

A VOIR EGALEMENT

Guide des Vins
Le site de Patrick Dussert-Gerber
Aucune marge n'est prise sur les ventes
classement et millesimes
Le site de Millesimes
Les Vins du Siècle
Une selection de Grands Vins

 NOS AUTRES SITES THEMATIQUES


CLASSEMENT BOURGOGNE ROUGES
BOURGOGNE ROUGES

La Côte de Nuits s’étend du nord au sud, sur des terrains à dominante de silice, de calcaire, de marnes et d’argile en sous-sol. Depuis près de deux mille ans, les grands vignobles qui font la réputation de la Bourgogne, occupent une étroite bande de coteaux qui s’étire sur 20 km de long et parfois deux à trois cents mètres de large seulement, entre Dijon et Corgoloin.
C’est ici que l’on trouve tous les grands vins rouges de Bourgogne (à l’exception des Corton, Volnay, Auxey, Santenay et Pommard notamment). L’origine de la vigne y est très ancienne. Le véritable essor des crus de la Côte est lié à l’activité des grandes abbayes à partir du XIe siècle. Les moines de l’abbaye de Cîteaux, en particulier, dont le Clos de Vougeot est le chef-d’œuvre le plus remarquable, se consacraient exclusivement à leur vignoble. Le Classement tient compte également donc des meilleurs rouges de la Côte de Beaune, de ceux de la Côte Chalonnaise et du Mâconnais.

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

GEVREY-
CHAMBERTIN
FIXIN
AUTRES
Henri REBOURSEAU (Ch)
TRAPET (Ch)
ESMONIN (GCh)
Philippe LECLERC (GC)
AUDOIN (Mars.)
Pierre BOURÉE (Ch Ch)
DROUHIN-LAROZE (Ch)
MOREY SAINT-DENIS
CHAMBOLLE-
MUSIGNY

Clos des LAMBRAYS (MSD)
Pierre AMIOT (Clos de la Roche)
MONTS-LUISANTS (MSD)
CLAVELIER (MSD)
COQUARD-LOISON-FLEUROT (ChM)
J-P MAGNIEN (ChCh)
VOSNE-ROMANEE
NUITS ST GEORGES VOUGEOT
COTE DE NUITS
ROMANÉE-CONTI
LAMARCHE (La Grande Rue)
CHEVILLON-CHEZEAUX (N)
François GERBET (VR)*
GROS (Gd-É)
MOILLARD (N)
POULETTE (V)
VOLNAY
POMMARD
AUTRES

MARQUIS D'ANGERVILLE (V)
(MUSSY (P))
AMPEAU (V)
PRIEUR-BRUNET (V)
Michel PRUNIER (AD)
BILLARD-GONNET (P)
JOLIOT (P)
VIRELY-ROUGEOT (P)*
CORTON
COTE DE BEAUNE AUTRES

CHANDON DE BIAILLES (C)
ANTONIN GUYON (C)
DOUDET-NAUDIN (C)
Clos BELLEFOND (S)
M. et A. CLAIR (S)
ESCOFFIER (C)
JACOB (C)
LALEURE-PIOT (C)
MAREY (C)
COTE CHALONNAISE MACON
AUTRES

Jean MARÉCHAL (Me)
Maurice PROTHEAU (Me)
BELLEVILLE (Rully)
BRUYÈRE (Mâcon)
PARIZE (Givry)

DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

GEVREY-
CHAMBERTIN
FIXIN
AUTRES
BERTHAUT
BROCOT (Mars.)*
Jean FOURNIER (Mars.)*
GLANTENET (Côtes-de-Nuits)
JOLIET (Fixin)*
LIGNIER-MICHELOT (Ch Ch)
SÉRAFIN (GC)
RICHARD (Ch Ch)
Ch. de MARSANNAY (Ch)
MARCHAND (GCh)
MONIOT DE France
Caveau NAPOLÉON (F)*
Marc ROY (GC)*
TAUPENOT-MERME (Ch Ch)*
MOREY SAINT-DENIS
CHAMBOLLE-
MUSIGNY

Guy COQUARD (MSD)
DIGIOA-ROYER (ChM)
FELETTIG (ChM)
Alain JEANNIARD (MSD)
VOSNE-ROMANEE
NUITS ST GEORGES VOUGEOT
COTE DE NUITS
Jean PETITOT (Côte Nuits)
(LIGER-BELAIR*)
(Michel NOELLAT (N))
PERROT-MINOT (ChC)*
VOLNAY
POMMARD
AUTRES

BLONDEAU-DANNE (Meursault)
B.DELAGRANGE (V)
DICONNE (AD)
Gérard DOREAU (P)
Georges GLANTENAY (V)*
Guy-Pierre JEAN (P)
MOULIN AUX MOINES (AD)
PIGUET-CHOUET (AD)*
POULLEAU (V)
V-GUILLEMARD (P)
Joseph VOILLOT (V)
CHOUET-CLIVET (Meursault)*
CYROT-BUTHIAU (P)
(MOISSENET-BONNARD (P))
CORTON
COTE DE BEAUNE AUTRES

DARVIOT (Beaune)
DENIS (AlC)*
DUBREUIL-FONTAINE (C)
PETITJEAN-DAMY (Monthélie)
GERMAIN (B)
GIRARD (PV)*
JAFFELIN (PV)*
C.PAULANDS (AlC)
(ARDHUY (C))
CHARLEUX (Maranges)
BORGEOT (S)*
CAPRON-CHARCOUSSET (SIB)
COTE CHALONNAISE MACON
AUTRES

FÉLIX (Saint-Bris)
GRAND-MOUGIN (Rully)*
HEIMBOURGER (Irancy)
(MENAND (Me)*)
Michel TATRAUX (Givry)
VERRET (Irancy)
COMBE (Mâcon)
DELALOGE (Irancy)
FICHET (Bourgogne)

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

GEVREY-
CHAMBERTIN
FIXIN
AUTRES
(René BOUVIER (GC)*)
(Gérard SEGUIN (GC)*)
MOREY SAINT-DENIS
CHAMBOLLE-
MUSIGNY

VOSNE-ROMANEE
NUITS ST GEORGES VOUGEOT
COTE DE NUITS
VOLNAY
POMMARD
AUTRES

Gabriel et Paul JOUARD (Cha-Mt)*
CORTON
COTE DE BEAUNE AUTRES

CONFRÉRIE (Beaune)*
GUILLEMOT (SIB)*
COTE CHALONNAISE MACON
AUTRES

(CAMU (Bourgogne))

BOURGOGNE ROUGES

Ch : CHAMBERTIN ChCh : CHARMES-CHAMBERTIN LCh : LATRICIÈRES-CHAMBERTIN GCh : GRIOTTES-CHAMBERTIN GC : GEVREY-CHAMBERTIN MSD : MOREY-SAINT-DENIS VR : VOSNE-ROMANÉE ChM : CHAMBOLLE-MUSIGNY N : NUITS-SAINT-GEORGES ClV : CLOS DE VOUGEOT V : VOLNAY
P : POMMARD C : CORTON AlC : ALOXE-CORTON PV : PERNAND-VERGELESSES AD : AUXEY-DURESSES SlB : SAVIGNY-LES-BEAUNE
IMPORTANT : l’exceptionnel rapport qualité-prix de plusieurs crus de ce Classement, dans toutes les catégories, explique leur place par rapport à d’autres crus plus connus (et souvent bien plus chers), voire par rapport à des cuvées (très) “spéciales” (ou autres “vins de garage”) qui n’ont rien à voir avec l’entité du vignoble (généralement absentes de ce Classement). Il faut donc tenir compte du prix pour comprendre qu’un très grand vin, intrinsèquement sur le plan du terroir, mais très cher, peut être dans une catégorie semblable qu’un autre vin, peut-être moins connu, plus modeste, mais dont le rapport qualité-prix-plaisir est excellent. Comme dans l’ensemble des autres Classements, cela ne remet bien entendu pas en cause le très haut niveau qualitatif du vin le plus réputé (et donc le plus cher). Il esiste également une hiérarchie interne à chaque catégorie, qui décline donc tout naturellement le Classement, les “Premiers” des Troisièmes Grands Vins Classés par exemple étant très proches de la catégorie supérieure.
Le but de ce Classement n’est donc pas de “comparer” tel ou tel cru, et encore moins telle ou telle appellation. C’est dans son appellation qu’il faut situer le Classement de tel ou tel vin, par rapport aux autres vins de sa même appellation. Chaque cru retenu possède son propre caractère et demande à être apprécié en tant que tel, sans faire une comparaison avec tel ou tel autre. Le seul fait d’être dans ce Classement (ouvert à tous) est un gage de qualité, et le rapport qualité-prix-typicité est le seul critère retenu. Les absents le sont généralement faute d’un nombre conséquent de millésimes dégustés ou n’ont pas (encore) été sélectionnés.
Ce Classement n’est pas statique, situe tel ou tel vin par rapport à des dégustations, et est donc régulièrement réactualisé. Il ne peut et ne doit pas être confondu ni comparé avec aucun autre classement, officiel ou non, qui emploierait le terme de “cru classé” ou “grand cru” ou “grand vin” ou n’importe quel autre terme, et ne remet bien sûr pas en cause un classement officiel existant, s’il en existe. * Peut mériter mieux dans certains millésimes. Dans toutes les catégories, le cru peut alors parvenir à la tête de la sienne, voire passer dans une catégorie supérieure. (--) Classement relatif à l'heure actuelle, qui devrait se confirmer, dans un sens comme dans l'autre, en fonction de l’évolution des prochains millésimes.
© Copyright Patrick Dussert-Gerber. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans l’accord de Patrick Dussert-Gerber.

 PRECEDENTES EDITIONS

Edition du 08/11/2007
Edition du 01/11/2007
Edition du 25/10/2007
Edition du 18/10/2007
Edition du 11/10/2007
Edition du 04/10/2007
Edition du 27/09/2007
Edition du 20/09/2007
Edition du 13/09/2007
Edition du 06/09/2007
Edition du 30/08/2007
Edition du 23/08/2007
Edition du 16/08/2007
Edition du 09/08/2007
Edition du 02/08/2007
Edition du 26/07/2007
Edition du 19/07/2007
Edition du 12/07/2007
Edition du 05/07/2007
Edition du 28/06/2007
Edition du 21/06/2007
Edition du 14/06/2007
Edition du 07/06/2007
Edition du 31/05/2007
Edition du 24/05/2007
Edition du 17/05/2007
Edition du 10/05/2007
Edition du 03/05/2007
Edition du 26/04/2007
Edition du 19/04/2007
Edition du 12/04/2007
Edition du 07/04/2007

Site édité par Société des Millésimes - S.A. au capital de 38.112,25 € - Siège social : Beauregard 33124 Auros - 350 288 825 RCS Bordeaux 
Directeur de la publication : Patrick Dussert-Gerber - Château de Beauregard 33124 Auros. Tél. 05 56 65 51 57 - Fax. 05 56 65 50 92 - e.mail : contact@millesimes.fr 

© Édition Société des Millésimes SA  • Auteurs : Patrick Dussert-Gerber et Brigitte Dussert. Tous droits réservés. Toute reproduction, même partielle, de cet ouvrage est strictement interdite. Une copie ou reproduction par quelque moyen que ce soit, photographie, photocopie, microfilm, bande magnétique, disque ou autre, constitue une contrefaçon passible des peines prévues par la loi du 11 mars 1957 sur la protection des droits d’auteur • Les publi-rédactionnels et publicités appartiennent à la société d’édition • La société éditrice décline toute responsabilité pour les documents non sollicités, elle n'est pas responsable des documents, textes et photos communiqués par les annonçeurs et agences concernant les insertions publicitaires et publi-reportages, ni par les publicités qui pourraient ne pas être conformes à la loi en vigueur. Les photos, articles et informations rédactionnelles sont libres de toute publicité. Tout matériel non utilisé ne sera pas renvoyé • Photos : Tous droits réservés. Ce copyright s’applique à l’ensemble de nos autres sites.

Voir pour les copyrights et la protection des droits d'auteurs :http://patrick.dussert-gerber.com/copyright-et-droits-dauteur/

Droits des auteurs et Sanctions de la Loi 57-298 du 11 mars 1957 : http://www.admi.net/jo/loi57-298.html


L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, sachez apprécier avec modération.