Le guide du Vin
Worldwide
guide vin

GUIDE BOURGOGNE

 

Bien acheter ses vins de Bourgogne

Edition du 15/01/2009

Patrick DUSSERT-GERBER MET A L'HONNEUR CETTE SEMAINE

 CHATEAU-FUISSÉ

Sommet

Château de FUISSÉ

Une gamme irréprochable, une relève familiale sympathique et compétente


Jean-Jacques Vincent peut être fier du travail accompli : il a passé sa vie à développer et à valoriser les 30 hectares de vignes, et a créé avec son fils, Antoine, une maison de négoce “Jean-Jacques Vincent et Fils”. Ce sont maintenant ses enfants, Antoine et Bénédicte, représentant la cinquième génération qui prennent la suite, Jean-Jacques Vincent restant pour les conseiller. Antoine a hérité de la passion et son père lui a transmis un vrai savoir-faire et les secrets du terroir, si exceptionnels sur la propriété, très escarpé en coteaux plantés de vieilles vignes, ce qui confère aux vins toute cette belle complexité aromatique qui a fait leur réputation mondiale. “Pour le millésime 2007, précise Bénédicte Vincent-Tuimder, les vendanges n’ont pas été aussi précoces qu’on aurait pu le penser. La floraison a débuté début mai, avec plus d’un mois d’avance. Nous avons eu la chance d’avoir une arrière-saison magnifique avec un très bel ensoleillement, un léger vent du nord qui séchait les raisins, pas de trop grosses chaleurs ce qui a été favorable pour maintenir l’acidité naturelle. Des conditions idéales pour des vins blancs. Nous avons attendu une parfaite maturité, nous sommes connus au Château de Fuissé pour prendre des risques et nous sommes souvent les derniers à vendanger car nous ne voulons ramasser que des raisins mûrs. Notre troupe de vendangeurs est importante et nous avons récolté assez rapidement pour préserver au maximum la qualité. Nous avions des degrés normaux qui allaient de 12,5 à 13,5 °, ce ne sont plus les forts degrés que nous avions connu les années précédentes, nous revenons à un certain classicisme. Grâce à nos installations de vinification performantes associées à l’expérience et au savoir-faire “Maison”, nous produisons un 2007 bien équilibré avec des degrés en alcool pas trop élevés, un vin élégant avec beaucoup de vivacité, de fraîcheur et de minéralité. On revient, et ce n’est pas plus mal, à des vins plus typés, plus élégants. Nous surveillons de très près l’élevage en barriques pour ne pas trop “boiser” ce 2007 mais au contraire lui conserver tout son fruité, sa fraîcheur, nous ne voulons surtout pas masquer cette belle minéralité qui fait la réputation de nos vins. Le 2006 est un millésime tout en ampleur, tout en richesse. Des vins-plaisir à déguster avant les 2005 et 2004. Le 2004 est un millésime un peu oublié, coincé entre le 2003, un peu atypique et le 2005, la super-star. C’est dommage, car 2004 est un vrai vin charmeur, très agréable à déguster dès à présent. C’est un millésime classique d’une grande richesse naturelle : belle acidité, structure et minéralité. Le milieu de bouche est assez riche avec une agréable fraîcheur en fin de bouche. Les Clos sont d’une très grande complexité. Depuis 2003, c’est mon frère Antoine qui vinifie. Il a reçu la même formation que mon père et a étudié dans une école d’ingénieurs agronomes puis a intégré Purpan à Toulouse, où il a préparé un diplôme national d’œnologie. Pour ma part, je m’occupe surtout des particuliers, de la communication et des relations avec la presse. Nous accueillons au Domaine beaucoup de visiteurs, des amateurs et des groupes. Mon mari, Philip Tuimder, travaille avec nous depuis 2004, comme directeur commercial en France et à l’export, un secteur important puisque nous vendons 75% de nos vins à l’étranger. Il a beaucoup développé le marché français surtout auprès des restaurateurs et des cavistes. Nous tenons à rester dans le secteur traditionnel, et vous ne trouverez pas nos vins en supermarchés. La force de Château-Fuissé ce sont nos trois monopoles : “Le Clos”, “Les Combettes”, “Les Brûlés”, trois parcelles individuelles reconnues par l’INAO pour l’excellence de leur terroir argilo-calcaire, leur bonne exposition et la production de vins très qualitatifs, une distinction un peu équivalente à celle de “Premier Cru” de Bourgogne. Nous sommes les seuls propriétaires de ces trois parcelles qui représentent 10% de notre surface totale. Ces trois terroirs ont l’avantage d’avoir des caractéristiques très différentes. “Les Brûlés” est un terroir exposé au sud sur des sols argileux produisant des vins riches, volumineux.? “Les Combettes”, avec un terrain plus calcaire donnent des vins avec plus de minéralité.?“Le Clos”, la parcelle juste derrière la maison, close de murs, a beaucoup de complexité due aux 50% d’argile et 50% de calcaire. Nous vinifions et vendons ces trois monopoles Pouilly-Fuissé séparément. Nous avons aussi nos cuvées d’assemblage de parcelles Château-Fuissé Tête de Cru et Château-Fuissé Vieilles Vignes. Plutôt que les vins volumineux, on privilégie les vins plus purs, et pour cela, on vinifie en bloquant les fermentations malolactiques pour préserver cet équilibre acide naturel. Ce qui nous caractérise aussi, c’est la production de vins de garde d’une grande complexité qui évoluent merveilleusement bien.” “Nous avons su donner une impulsion nouvelle à la maison de négoce “Jean-Jacques Vincent et Fils”, poursuit Antoine, en adjoignant aux vins des domaines familiaux, d’autres vins sélectionnés dans les vignobles voisins. Un métier où il faut avoir un certain savoir-faire, une expérience, un recul, une connaissance que mon père a su intelligemment nous transmettre pour assurer la bonne continuité de l’entreprise. Nous exportons en majorité aux États-Unis, pays très friand de nos vins mais aussi au Canada où notre Pouilly-Fuissé “Marie-Antoinette” a été sélectionné par le Québec et avons des parts de marché dans les pays nordiques.”

   

CHATEAU-FUISSÉ


Jean-Jacques Vincent

71960 Fuissé
Téléphone : 03 85 35 61 44
Télécopie : 03 85 35 67 34
Email : domaine@chateau-fuisse.fr


NOS COUPS DE CŒUR DE LA SEMAINE
 

Domaine Pierre GÉLIN

Beaucoup apprécié ce Fixin Premier Cru Clos Napoléon 2004, avec ces connotations subtiles de griotte et d’humus, qui associe puissance et distinction en bouche, bien élevé, aux tanins présents et souples à la fois, à déboucher sur une cuisine bien relevée comme un navarin d’agneau. Typé, le Chambertin Clos de Bézé Grand Cru 2003 est parfumé (notes de myrtille et de sous-bois), classique, un vin qui associe couleur et matière, de bouche fondue et riche, de garde. Excellent Gevrey-Chambertin Premier Cru Clos Prieur 2005, de jolie robe grenat soutenu, au nez intense et subtil à la fois (groseille, cerise, humus), aux tanins soyeux comme ce Fixin Premier Cru Les Hervelets 2005, de couleur pourpre, au nez dominé par les fruits rouges à noyau, avec cette finale épicée très spécifique, un vin de bouche dense.

Stéphen Gélin

21220 Fixin
Téléphone :03 80 52 45 24
Télécopie :03 80 51 47 80
Email : gelin.pierre@wanadoo.fr
Site personnel : domaine-pierregelin.com
 

Domaine PINSON

Au sommet. Les sympathiques Laurent et Christophe Pinson sont passionnés par leur métier de viticulteurs et en parlent avec talent et enthousiasme. Le millésime 2006 est une superbe année, précise Laurent Pinson, les vins sont très riches, gras, très aromatiques, sans être comme le 2003 qui manquait un peu d’acidité. En 2006, les vins présentent une belle structure avec de la fraîcheur. La maturité était très belle, ce sont des vins qui sont tout à fait aptes à vieillir mais on aura beaucoup de plaisir à les déguster dans leur jeunesse. Cette maturité extrême rend les 2006 très charmeurs, aux arômes d’abricot, de coing, d’amande, un millésime très homogène sur tous les terroirs. Tout le monde dit que 2005 est une très grande année, c’est vrai, mais il faudra les laisser vieillir tandis, que le 2006 est déjà très agréable à déguster dès à présent tout en ayant un joli potentiel de garde. Le 2007, en Chablis, est un millésime à petits rendements, on a eu de jolis degrés alcooliques, des acidités présentes qui soutiendront l’équilibre du vin. Les 2007 sont plus concentrés, plus élégants peut-être que les 2004, qui pourtant, sont des vins très purs, très frais. C’est la minéralité qui ressort bien dans le 2007, ce côté iodé, salin, finalement un millésime plus typé Chablis.” Pour la bonne bouche, il y a donc ce superbe Grand Cru Les Clos 2004, de robe dorée, riche et savoureux, racé et onctueux en bouche, très charmeur sur une cuisine assez relevée, au nez superbe (fleurs, noisette, fougère), à déboucher sur des quenelles, par exemple. Savoureux Chablis Premier Cru La Forêt 2005, d’une grande intensité, un vin puissant, avec des notes florales et fruitées, qui associe élégance et puissance, d’une grande persistance au nez comme en bouche. Le Premier Cru Mont-de-Milieu 2005 est un vin tout en structure et parfums, au nez de fleurs blanches et de noisette, très fruité, équilibré et harmonieux, de très bonne évolution, de bouche onctueuse. Excellent Chablis Premier Cru Vaillons 2005, fidèle à lui-même, marqué par son terroir, d’une grande complexité aromatique (amande, épices, brioche), tout en bouche comme ce Chablis Premier Cru Montmains 2005, marqué par son terroir qui lui transmet des notes minérales, où dominent les fruits mûrs et les petits fruits secs, tout en persistance aromatique, d’une belle longueur. Le Chablis est franc, fruité et ferme, classique. Formidable rapport qualité-prix.

Laurent et Christophe Pinson
5, Quai Voltaire
89800 Chablis
Téléphone :03 86 42 10 26
Télécopie :03 86 42 49 94
Site personnel : www.domaine-pinson.com
 

Domaine des PÉRELLES

Valeur sûre. Propriété familiale depuis plusieurs générations (9 ha). Le Saint-Véran blanc 2006 est très classique comme on les aime, franc et très équilibré, de robe brillante, au nez subtil à dominante de pain grillé et d’acacia. Joli Crémant de Bourgogne, de mousse crémeuse et fruitée, idéal sur une tarte. Le Beaujolais-Villages 2005, médaille de Bronze à Mâcon, est un vin charnu et puissant au nez comme en bouche, aux notes caractéristiques de fruits frais et d’humus, un vin de bonne charpente, très réussi comme le Beaujolais blanc (Chardonnay), qui sent bon le genêt, très floral, tout en persistance d’arômes, de bouche ample et suave.

Jean-Yves Larochette

71570 Chânes
Téléphone :03 85 37 41 47 et 06 82 04 21 57
Télécopie :03 85 37 15 25
Email : contact@domaine-des-perelles.com
Site personnel : www.vins-du-beaujolais.com/larochette
 

SCE DU CLOS BELLEFOND

Issu d’une vieille famille vigneronne originaire de Santenay, Louis NIE acquit, en 1889, le Domaine du CLOS BELLEFOND, qui reste aujourd’hui encore un domaine familial. Situé au Sud de la Côte de Beaune, à Santenay, cité viticole, touristique et… thermale, le Domaine exploite exclusivement des appellations villages et Premiers Crus sur les finages de SANTENAY, CHASSAGNE-MONTRACHET, VOLNAY et POMMARD. Sur ces sols géologiquement variés de la Côte de Beaune, Pinot Noir et Chardonnay, utilisés en mono-cépage, permettent au vinificateur d’exprimer parfaitement la typicité des vins. Fidèles aux traditions bourguignonnes et sans se soucier des phénomènes de mode, après une récolte manuelle au tri rigoureux, les vinifications ont lieu en cuves de chêne, ouvertes et sous claies, pendant une dizaine de jours. Les vins sont ensuite élevés en fûts, durant une période de 18 à 20 mois selon la puissance du millésime ; mis en bouteilles puis conservés en nos caves jusqu’à leur expédition. Superbe Santenay Clos Bellefond rouge 2005, issu de sols pauvres d’une ancienne carrière, aux tanins soyeux et riches à la fois, qui sent bon les fruits rouges et l’humus, très abordable, de très bonne évolution comme le 2003, de belle teinte rouge intense, au nez marqué par des arômes de mûre, ample, très persistant, très fin, avec des tanins souples et puissants à la fois. À ses côtés, le Santenay Premier Cru La Comme 2003 est d’un joli rouge soutenu, aux notes de réglisse et de griotte, associant structure et finesse, gras et savoureux, de bouche persistante, d’excellente garde (les 2001 et 99 sont remarquables aujourd’hui). Beau Chassagne-Montrachet rouge Premier Cru Morgeot 2005, un vin très typé, issu de terres profondes et argileuses, aux tanins bien présents, très équilibrés, alliant charpente et souplesse, avec des arômes mûrs et complexes de fruits rouges, de sous-bois et de réglisse, ample en bouche, de très bonne garde. Le Volnay-Santenots Premier Cru 2005, de couleur soutenue, est riche au nez, avec ces connotations subtiles. Le Pommard Premier Cru La Platière 2005, issu de sols caillouteux, est de belle robe intense, aux notes puissantes de fruits rouges, riche et complet. Le 2002 est tout en couleur, avec ces notes subtiles et intenses de petits fruits rouges surmûris, très réussi. Il y a également le Santenay Premier Cru Passetemps 2004, de belle robe intense, un vin aux tanins soyeux, solide, de bouche chaleureuse et puissante, encore jeune.

Bernard Chapelle
2, route de Chassagne - BP 33
21590 Santenay
Téléphone :03 80 20 60 29
Télécopie :03 80 20 65 92
Email : closbellefond@vinsdusiecle.com
Site : closbellefond
Site personnel : www.louis-nie.com
AU SOMMAIRE CETTE SEMAINE

A L'HONNEUR CETTE SEMAINE :
CHATEAU-FUISSÉ

NOS COUPS DE COEUR DE LA SEMAINE :
Domaine Pierre GÉLIN
Domaine PINSON
Domaine des PÉRELLES
SCE DU CLOS BELLEFOND

BOURGOGNE BLANCS : LE CLASSEMENT

UNE MISE A JOUR HEBDOMAIRE :
Notre site est régulièrement actualisé et propose chaque semaine une sélection des meilleurs vins de France.
Si vous désirez recevoir directement et gratuitement nos prochaines parutions, merci de nous adresser vos coordonnées et votre adresse e-mail à : info@millesimes.fr



Le premier magazine Webvin

ABONNEZ-VOUS GRATUITEMENT
L'actualité du vin
chaque semaine par e-mail

E-Mail :

A LIRE





 ANNONCES


A VOIR EGALEMENT

Guide des Vins
Le site de Patrick Dussert-Gerber
Aucune marge n'est prise sur les ventes
classement et millesimes
Le site de Millesimes
Les Vins du Siècle
Une selection de Grands Vins

 NOS AUTRES SITES THEMATIQUES


CLASSEMENT BOURGOGNE BLANCS
BOURGOGNE BLANCS

Pour le Classement des blancs, de Chablis à Pouilly, les vins sont totalement différents. Seul le Chardonnay pousse dans un même royaume. C’est en Côte-d’Or que ce malicieux raisin va atteindre les plus hautes sphères, s’accordant avec la plus parfaite et sensuelle intimité à un terroir hors du commun, notamment en Côte de Beaune, sur une vingtaine de kilomètres seulement, entre Ladoix-Serrigny et le coteau des Maranges, les plus grands vins blancs secs du monde côtoient les vins rouges de grande réputation. Dans une optique de vins “gras”, suaves, possédant un fort potentiel d’évolution, le Chardonnay est certainement le plus grand des cépages blancs que l’on puisse trouver. Faut-il encore répéter que c’est ici que l’on élève les plus grands vins blancs secs du monde. Il ne suffit pas de planter du Chardonnay, de le laisser fermenter et de l’élever en barriques pour pouvoir dire que l’on fait un vin “comparable”.
Accédez directement aux sites des meilleurs vins en cliquant sur leur nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CHABLIS
COTES DE NUITS
AUTRES

LAROCHE
PINSON
GUY ROBIN
TREMBLAY
A.GEOFFROY
CH. ECUELLE
C. CONNAISSEUR
CHARDONNAY
DAMPT
GLANTENET
HEIMBOURGER
MOSNIER
MOTTE
NAULIN
CORTON
PERNAND-VERGELESSES


ANTONIN GUYON (CCh)
CHANDON DE BRIAILLES (Corton)
DOUDET-NAUDIN (CCh)
JACOB (CCh)
JAFFELIN (CCh)
MAREY (CCh)
MEURSAULT
PULIGNY-MONTRACHET
AMPEAU (M)
BLONDEAU-DANNE (CBM)
Marc JOMAIN (PM)
Albert GRIVAULT (M)
PRIEUR-BRUNET (BM)
(RAMONET (M))
Marc ROUGEOT (M)
CARILLON (BBM)
Alain et Christiane PATRIARCHE
Michel PRUNIER
Jean CHARTRON (BM)
VIRELY-ROUGEOT (M)
COTE DE BEAUNE
MARSANNAY
AUXEY-DURESSES
AUTRES


AUDOIN (Marsannay)
Abbaye de SANTENAY (Santenay)
GERMAIN et Fils (Saint-Romain)
Marc BROCOT (Ma)
ESCOFFIER (Ladoix)
FOURNIER (Marsannay)
COTE CHALONNAISE
CREMANTS


Domaine Maurice PROTHEAU (Mercurey)
VITTEAUT-ALBERTI (Crémant)
GRAND-MOUGIN
PARIZE (Givry)
POUILLY FUISSE
MACON
Château de FUISSÉ
Roger LUQUET
Jean-Paul PAQUET
AUVIGUE
BRUYÈRE (Mâcon)
PÉRELLES



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CHABLIS
COTES DE NUITS
AUTRES

BROCARD
DUPLESSIS
FÉLIX (Saint-Bris)
LOUIS MOREAU
TRICON
Christophe CAMU
MOREAU-NAUDET
VERRET
CORTON
PERNAND-VERGELESSES


CHARACHE-BERGERET (PV)*
DENIS Père et Fils (PV)*
DUBREUIL-FONTAINE (PV)*
LAFLEURE-PIOT (CCh)
LALEURE-PIOT (CCh)
CAPRON-CHARCOUSSET (PV)
Jean-Jacques GIRARD (PV)
MEURSAULT
PULIGNY-MONTRACHET
BACHELET et Fils (M)*
B. DELAGRANGE (M)*
Château de CHASSAGNE-MONTRACHET (ChM)*
DICONNE (M)*
DOREAU (M)*
(GERBEAULT (M))
JOLIOT (M)*
LOUIS Père et Fils (M)
Paul PILLOT (CM)*
(CHANGARNIER (M))
MAROSLAVAC (PM)
PETIT-JEAN (Mt)*
PIGUET-CHOUET (M)
(BLANCHET (PM)*)
BOCARD (M)
PRUDHON et Fils (SA)*
COTE DE BEAUNE
MARSANNAY
AUXEY-DURESSES
AUTRES


Christophe BUISSON (Beaune)
G.P. JEAN et Fils (SR)
COTE CHALONNAISE
CREMANTS


BELLEVILLE*
CARY-POTET (Montagny)
(MENAND)
Michel JUILLOT (Mercurey)
POUILLY FUISSE
MACON
Alain DELAYE (Pouilly-Loché)*
Dom. CRAIS (SV)
FICHET (Mâcon)

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CHABLIS
COTES DE NUITS
AUTRES

CORTON
PERNAND-VERGELESSES


Jean FERY et Fils (PV)
MEURSAULT
PULIGNY-MONTRACHET
Gérard THOMAS (PM)*
René MONNIER (M)*
(Jean PILLOT (PM)*)
COTE DE BEAUNE
MARSANNAY
AUXEY-DURESSES
AUTRES


(Jean-Luc MALDANT (SIB))
COTE CHALONNAISE
CREMANTS


Paul CHOLLET (Crémant)
André DELORME
POUILLY FUISSE
MACON
Mich. DELORME
FEUILHARDE (SV)
CAVE DE LUGNY (Mâcon)

BOURGOGNE BLANCS

ChM : CHASSAGNE-MONTRACHET PM : PULIGNY-MONTRACHET CBM : CRIOTS-BÂTARD-MONTRACHET BM : BÂTARD-MONTRACHET
M : MEURSAULT PV : PERNAND-VERGELESSES CCH : CORTON-CHARLEMAGNE SV : SAINT-VÉRAN BBM : BIENVENUES-BÂTARD-MONTRACHET
IMPORTANT : l’exceptionnel rapport qualité-prix de plusieurs crus de ce Classement, dans toutes les catégories, explique leur place par rapport à d’autres crus plus connus (et souvent bien plus chers), voire par rapport à des cuvées (très) “spéciales” (ou autres “vins de garage”) qui n’ont rien à voir avec l’entité du vignoble (généralement absentes de ce Classement) Il faut donc tenir compte du prix pour comprendre qu’un très grand vin, intrinsèquement sur le plan du terroir, mais très cher, peut être dans une catégorie semblable qu’un autre vin, peut-être moins connu, plus modeste, mais dont le rapport qualité-prix-plaisir est excellent. Comme dans l’ensemble des autres Classements, cela ne remet bien entendu pas en cause le très haut niveau qualitatif du vin le plus réputé (et donc le plus cher). Il esiste également une hiérarchie interne à chaque catégorie, qui décline donc tout naturellement le Classement, les “Premiers” des Troisièmes Grands Vins Classés par exemple étant très proches de la catégorie supérieure.
Le but de ce Classement n’est donc pas de “comparer” tel ou tel cru, et encore moins telle ou telle appellation. C’est dans son appellation qu’il faut situer le Classement de tel ou tel vin, par rapport aux autres vins de sa même appellation. Chaque cru retenu possède son propre caractère et demande à être apprécié en tant que tel, sans faire une comparaison avec tel ou tel autre. Le seul fait d’être dans ce Classement (ouvert à tous) est un gage de qualité, et le rapport qualité-prix-typicité est le seul critère retenu. Les absents le sont généralement faute d’un nombre conséquent de millésimes dégustés ou n’ont pas (encore) été sélectionnés.
Ce Classement n’est pas statique, situe tel ou tel vin par rapport à des dégustations, et est donc régulièrement réactualisé. Il ne peut et ne doit pas être confondu ni comparé avec aucun autre classement, officiel ou non, qui emploierait le terme de “cru classé” ou “grand cru” ou “grand vin” ou n’importe quel autre terme, et ne remet bien sûr pas en cause un classement officiel existant, s’il en existe.
* Peut mériter mieux dans certains millésimes. Dans toutes les catégories, le cru peut alors parvenir à la tête de la sienne, voire passer dans une catégorie supérieure.
(--) Classement relatif à l'heure actuelle, qui devrait se confirmer, dans un sens comme dans l'autre, en fonction de l’évolution des prochains millésimes.

© Copyright Patrick Dussert-Gerber. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans l’accord de Patrick Dussert-Gerber.

Les meilleurs sites sur le Vin
Guide vin
Guide des vins
Guide des vins
Millesimes
Millesimes
Journal du Vin
Vinovox
Vins du siecle
Vins du siècle

 PRECEDENTES EDITIONS

Edition du 08/01/2009
Edition du 01/01/2009
Edition du 25/12/2008
Edition du 18/12/2008
Edition du 11/12/2008
Edition du 04/12/2008
Edition du 27/11/2008
Edition du 20/11/2008
Edition du 13/11/2008
Edition du 06/11/2008
Edition du 30/10/2008
Edition du 23/10/2008
Edition du 16/10/2008
Edition du 09/10/2008
Edition du 02/10/2008
Edition du 25/09/2008
Edition du 18/09/2008
Edition du 11/09/2008
Edition du 04/09/2008
Edition du 28/08/2008
Edition du 21/08/2008
Edition du 14/08/2008
Edition du 07/08/2008
Edition du 31/07/2008
Edition du 24/07/2008
Edition du 17/07/2008
Edition du 10/07/2008
Edition du 03/07/2008
Edition du 26/06/2008
Edition du 19/06/2008
Edition du 12/06/2008
Edition du 05/06/2008
Edition du 29/05/2008
Edition du 22/05/2008
Edition du 15/05/2008
Edition du 08/05/2008
Edition du 01/05/2008
Edition du 24/04/2008
Edition du 17/04/2008
Edition du 10/04/2008
Edition du 03/04/2008
Edition du 27/03/2008
Edition du 20/03/2008
Edition du 13/03/2008
Edition du 06/03/2008
Edition du 28/02/2008
Edition du 21/02/2008
Edition du 14/02/2008
Edition du 07/02/2008
Edition du 31/01/2008
Edition du 24/01/2008
Edition du 17/01/2008
Edition du 10/01/2008
Edition du 03/01/2008
Edition du 27/12/2007
Edition du 20/12/2007
Edition du 13/12/2007
Edition du 06/12/2007
Edition du 29/11/2007
Edition du 22/11/2007
Edition du 15/11/2007
Edition du 08/11/2007
Edition du 01/11/2007
Edition du 25/10/2007
Edition du 18/10/2007
Edition du 11/10/2007
Edition du 04/10/2007
Edition du 27/09/2007
Edition du 20/09/2007
Edition du 13/09/2007
Edition du 06/09/2007
Edition du 30/08/2007
Edition du 23/08/2007
Edition du 16/08/2007
Edition du 09/08/2007
Edition du 02/08/2007
Edition du 26/07/2007
Edition du 19/07/2007
Edition du 12/07/2007
Edition du 05/07/2007

Millésimes © Société des Millésimes SA. Reproduction interdite - Informations éditeur - Mentions légales - info@millesimes.fr
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, sachez apprécier avec modération.

Site édité par Société des Millésimes - S.A. au capital de 38.112,25 € - Siège social : Beauregard 33124 Auros - 350 288 825 RCS Bordeaux 
Directeur de la publication : Patrick Dussert-Gerber - Château de Beauregard 33124 Auros. Tél. 05 56 65 51 57 - Fax. 05 56 65 50 92 - e.mail : contact@millesimes.fr 

© Édition Société des Millésimes SA  • Auteurs : Patrick Dussert-Gerber et Brigitte Dussert. Tous droits réservés. Toute reproduction, même partielle, de cet ouvrage est strictement interdite. Une copie ou reproduction par quelque moyen que ce soit, photographie, photocopie, microfilm, bande magnétique, disque ou autre, constitue une contrefaçon passible des peines prévues par la loi du 11 mars 1957 sur la protection des droits d’auteur • Les publi-rédactionnels et publicités appartiennent à la société d’édition • La société éditrice décline toute responsabilité pour les documents non sollicités, elle n'est pas responsable des documents, textes et photos communiqués par les annonçeurs et agences concernant les insertions publicitaires et publi-reportages, ni par les publicités qui pourraient ne pas être conformes à la loi en vigueur. Les photos, articles et informations rédactionnelles sont libres de toute publicité. Tout matériel non utilisé ne sera pas renvoyé • Photos : Tous droits réservés. Ce copyright s’applique à l’ensemble de nos autres sites.

Voir pour les copyrights et la protection des droits d'auteurs :http://patrick.dussert-gerber.com/copyright-et-droits-dauteur/

Droits des auteurs et Sanctions de la Loi 57-298 du 11 mars 1957 : http://www.admi.net/jo/loi57-298.html