Guide Bourgogne

Edition du 08/10/2019
 

Chablis Guy Robin

Rare

Domaine Guy ROBIN


Très côté pour ses vins de Montée de Tonnerre et ses Valmur, le Domaine Guy Robin offre des crus splendides, issus des meilleurs terroirs que Guy Robin a su choisir, à l’époque, pour constituer son Domaine. Sa fille, Marie-Ange Robin, prend la suite, en faisant preuve d’un grand professionnalisme. Sur des terroirs qui offrent une large palette de subtilités aromatiques, elle élève des vins très typés, dans le respect de l’authentique et de la nature, imprimant la “patte” du Domaine Guy Robin. "Nous respectons la nature, nous dit Marie-Ange Robin, et contrôlons la bonne santé de nos vignes, traitons avec parcimonie, souhaitant conserver toute la richesse de nos terroirs. Je remets toute la conduite du vignoble au goût du jour, bousculant parfois les vieilles habitudes, ayant une véritable réflexion quant à l’environnement, et j’en fais profiter mes vignes et mes vins. Nous travaillons “à l’ancienne” en préservant le qualitatif dans nos terres mais aussi dans nos vins. Mes vieilles vignes (80% du Domaine Robin) produisent de faibles rendements, je ne les “pousse” pas à produire plus, j’ai des exigences de qualité qui motivent mes décisions. Je veux à tout prix une culture raisonnée, remets à façon mes vignes. Honneur à la nature et au qualitatif, c’est un respect de notre terroir, de nos clients dont je suis très proche. Le Domaine Guy Robin a investi dans de nouvelles bennes pour les vendanges, un tapis de tri ainsi que dans l’achat de cuves thermo-régulées et d’une quinzaine de fûts neufs. Nous essayons, d’année en année, de continuer à progresser vers le qualitatif. Les Grands Crus  Valmur 2016 : robe jaune avec des reflets verts. Boisé de prime abord mais la densité du vin le permet. Notes de thé noir, de zeste d’oranges confites, sous-bois, varech, iode. Tout y est. A la fois, solaire et frais. La bouche est dynamique avec un zeste citronnée. Finale sur le raisin confit. Grande bouteille qui se rapproche du style de certains Chassagne. Demande évidemment quelques mois pour être au top. Vaudésir 2016 : robe dorée prononcée. Abord mûr et riche sur des notes chaudes de noix de coco et de confiture de rhubarbe. Le boisé est bien intégré. Bouche souple mais fraîche dans la continuité du nez. Finale grillé et rhubarbe. Un bloc. Blanchot 2016 : robe dorée avec de profonds reflets verts. Tout de suite grand. Plus sur la fraîcheur que le Vaudésir. Très épicé. Le boisé est encore assez présent mais non dominateur. La bouche est à la fois crémeuse et tendue sur un fond anisé. Impression de sucer un caillou. Ne s’exprime pas encore dans toutes ses qualités mais il laisse deviner sa grandeur. Bougros 2016 : robe dorée dominée par des reflets verts. Beaucoup de personnalité et d’originalité. Le nez est moins facilement abordable que le Blanchot ou le Vaudésir. Notes entre la fleur de sureau, la violette et des notes plus marines varech. Hyper tendu, le plus salivant de tous. Il demande encore à s’ouvrir. Retour pierre à fusil. Se rapproche du style de certaines Preuses. Ne ressemble à rien d’autre qu’à un Chablis. Grand. Identitaire. Les Premiers Crus Vaillons 2016 : robe dorée vert. Sensation immédiate de concentré de fruits mûrs, pêches de vignes compotées, prune, litchis et florale sur des notes de rose. Vin très gourmand tout en délicatesse. La bouche est tout aussi fruitée que le nez. Finit sur la rhubarbe et l’abricot. Très original dans son style. Bombe de fruit. Montmains 2016 : robe cristalline avec des reflets verts marqués. Le premier nez est sur des notes épicées, poivrées et boisé_definition.html"class="lexique" target="_blank">boisées. Frais, l’impression générale est maritime. Bouche ample avec une attaque très fraîche. Finale anisée. Montée de Tonnerre 2016 : robe dorée verte. Le boisé n’est pas encore tout à fait bien marié mais l’ensemble est très riche. Dominante épicée poivre blanc, chocolat blanc. Une petite touche mentholée apporte de la fraîcheur. La bouche est très crémeuse et charnue. La finale ressort sur des notes boisé_definition.html"class="lexique" target="_blank">boisées rappelant le genévrier. Vin riche et capiteux qui demande à se lier et reprendre de la tension. Le Chablis Chablis Cuvée Marie-Ange 2016 : robe dorée cristalline avec des reflets verts marqués. Le nez est dominé par des notes épicées, fruitées_definition.html" class="lexique" target="_blank">fruitées de gingembre frais avec une empreinte terroir maritime très iodée. La bouche est crayeuse. De beaux amers en fin de bouche avec des notes d’orange. Boisé bien intégré. Chablis 2016 : robe or pâle avec des reflets verts. Nez expressif à la fois floral et fruité sur des notes mêlées de sureau, aubépine, fleur d’oranger, noisette. La bouche salivante est dans la continuité du nez. Belle amertume. Petit Chablis 2016 : robe or pâle. Nez intense fleuri et fruité à la fois sur des notes de bergamote et d’aubépine. Sensation de maturité et de fraîcheur. La bouche est dans la continuité, tout en gourmandise avec une fraîcheur très zeste et une finale saline.

   

Chablis Guy Robin

Marie-Ange Robin
13, rue Berthelot
89800 Chablis
Téléphone : 03 86 42 12 63

Email : contact@domaineguyrobin.com




> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

Jean-Paul PAQUET & Fils


Domaine de 18 ha, dont le vignoble s’étend sur de petites collines orientées est-sud- est (200 à 300 m d’altitude). “Aussi loin que je me souvienne, dit Jean-Paul Paquet, la vigne a toujours fait partie de mon univers. Le jeudi, je rejoignais mon père dans les vignes. J'adorais la période des vendanges. Je suis fier, d'avoir transmis ma passion pour la vigne et le vin à notre fils Yannick qui nous a rejoint après avoir terminé ses études en viticulture et œnologie.” Très beau Pouilly-Fuisé́ Domaine de Fussiacus 2015, provenant de vieilles vignes, très bien élevé en fûts de chêne 10 mois, tout en bouche, au nez subtil, ample et persistant, racé et distingué, aux connotations complexes où dominent les fleurs (aubépine, genêt) et la poire. Le Pouilly-Fuissé Domaine de Fussiacus Vers Cras 2016, où la structure s’allie à l’élégance, de bouche subtile aux nuances de chèvrefeuille et d’agrumes frais, de robe dorée. Le Pouilly-Fuissé Domaine Château de Chaintre 2016, élevage en cuves Inox et 10% en fûts de chêne, très parfumé (agrumes, noisette), alliant rondeur et nervosité, élégant, au nez de fleurs, harmonieux. On poursuit avec ce Pouilly-Fuissé Domaine les Vieux Murs 2016, de belle couleur jaune pâle, avec un nez frais d’agrumes, très bien équilibré en bouche, vraiment très séduisant. Goûtez le Mâcon-Chaintré́ Domaine Château de Chaintré 2016, où dominent les fruits mûrs et les petits fruits secs, tout en persistance. Beau Pouilly-Vinzelles 2015, Chardonnay sur sols argilo-calcaires, où s’entremêlent les nuances de citron et le chèvrefeuille, tout en bouche, un vin plaisir, comme le Saint-Véran 2016 (élevage à 70% en cuves Inox et à 30% en foudres de bois), de bouche très aromatique aux notes de narcisse et de pomme, rond et vif à la fois.


Domaine de Fussiacus - Les Mollards
71960 Fuissé
Téléphone :03 85 27 01 06
Email : domainespaquet@gmail.com
Site personnel : www.fussiacus.com

Domaine JOMAIN


Les Jomain, alliant modernisme et tradition, exploitent leur domaine de 9 ha. Soucieux de préserver l'environnement, le domaine suit un programme de lutte raisonnée, ce qui lui permet de préserver la qualité sanitaire des récoltes sans altérer le milieu écologique en employant uniquement des produits de traitement sévèrement homologués et utilisés au cas par cas suivant l'état sanitaire de chaque parcelle. Les efforts sont probants car le milieu écologique se reconstitue dans le vignoble (coccinelles, petits insectes prédateurs, des araignées nuisibles de la vigne réapparaissent). Le Domaine exporte aux USA, Chine et Angleterre. Pour Philippe Jomain, “la vendange 2018 a été très qualitative, les fermentations se sont très bien déroulées, le vin poursuit son évolution en barriques. En Puligny-Montrachet, les blancs 2017 sont des vins très avenants, bien équilibrés au joli fruité, joli bouquet. Les rouges 2017 ont une belle couleur. Ce sont des vins bien équilibrés, bien charpentés, d’une bonne souplesse, des vins très élégants avec une certaine aptitude au vieillissement.” On excite ses papilles avec leur Puligny-Montrachet Premier Cru Les Combettes 2016, très caractéristique de son terroir, d’une grande complexité aromatique (fruits secs), très équilibré, gras en bouche, toujours racé. Joli Puligny-Montrachet Premier Cru Les Perrières 2017, aux notes subtiles de fleurs et de noisette, de bouche puissante et subtile, un vin tout en nuances et persistant. Leur Puligny-Montrachet 2017, a une jolie robe brillante, puissant et fin à la fois, équilibré, parfumé, complexe, avec une belle intensité aromatique, harmonieux et distingué. 

Catherine, Philippe et Christophe Jomain
1, rue de l’Abrevoir
21190 Puligny-Montrachet
Téléphone :03 80 21 93 46
Email : info@vins-jomain.com
Site : www.vinsdusiecle.com/domainejomain
Site personnel : www.vins-jomain.com

Domaine VIRELY-ROUGEOT


Domaine de 9 ha. Issu d'une très vieille famille de vignerons, Louis Virely s'installe à Pommard en reprenant le Domaine de ses beaux-parents au début du siècle. C'est en 1926, qu'il achètera la parcelle de Pommard Premier Cru Clos des Arvelets, fleuron du Domaine. En 1951, son fils Bernard reprend une partie du Domaine et se marie à une vigneronne de Meursault, ce qui enrichit le Domaine de vins de Meursault. Ensemble, ils achètent et replantent le Clos de l'Ermitage à Beaune, ainsi que diverses parcelles sur le village de Pommard. Le Domaine Virely-Rougeot est né. Au cours de l'année 2003, le Domaine a acquis 12,80 ares de Pommard Premier Cru Clos des Arvelets, ce qui en fait le plus grand propriétaire de cette appellation avec près de 2 ha. Aujourd'hui Patrick, un de leurs fils, et son épouse, Virginie, qui s’occupe de l’accueil et du conseil clients au caveau, perpétuent la tradition familiale. Patrick Virely nous propose à la vente ce printemps les rouges 2016 et les blancs 2017. “Le blanc est minéral avec une belle acidité, belle constitution, cela va faire de très beaux vins dans quelque temps. Les rouges, suite aux dégâts du gel, sont concentrés, riches, avec une belle trame tannique et une sublime couleur. Pour les Bourgogne ou Pommard, on pourra les aborder relativement vite. En ce qui concerne les Premiers Crus, nous avons des constitutions majestueuses qui pourront tenir au moins 15 ou 20 ans en vieillissement.” Vous allez aimer comme nous leur remarquable Pommard Premier Cru rouge Clos des Arvelets 2016, qui est de couleur pourpre intense, aux tanins savoureux, très parfumé, associant gras et intensité, un vin généreux, coloré et corsé, avec cette bouche bien charnue et séduisante dominée par les fruits à noyau et les épices. Le 2015, de robe grenat, avec des notes de violette et d’humus, est typé par ce terroir particulier, riche, aux tanins équilibrés mais soyeux, ferme et persistant, de belle évolution. Le 2014, au nez caractéristique dominé par les fruits noirs, un vin aux tanins bien présents, très équilibrés, alliant charpente et souplesse, tout en bouche.  Superbe Pommard Premier Cru rouge Les Chanlins Bas 2016, de bouche puissante et dense, aux tanins fondus, dégage un bouquet complexe où s’entremêlent des senteurs de petits fruits rouges mûrs et de réglisse. Le 2015, très typé également, parfumé, au nez dominé par les fruits cuits et la truffe, de bouche complexe aux connotations typiques de mûre, de poivre et de sous-bois, d’une belle structure, c’est un vin qui allie charnu et distinction. Le 2014 est riche au nez, avec des connotations subtiles de cerise et d’humus, un vin qui associe puissance et distinction en bouche, bien élevé.  Excellent Pommard 2016, à dominante de fruits cuits et de fumé, qui mêle charpente et velouté, un vin de robe intense. Le Meursault Premier Cru Charmes 2017, de bouche intense où dominent les agrumes mûrs et les petits fruits secs, de robe séduisante, parfumé, dense et très typé, de garde, à déguster sur un turbot, une cuisine riche et élaborée. Le 2016, au nez fleuri, suave et puissant, a une très belle persistance aromatique en bouche, avec des nuances de pêche et de tilleul. Et enfin cet agréable Bourgogne rouge Pinot noir 2016, qui sent le cassis et l'humus, charpenté, un vin tout en charme.

Patrick et Virginie Virely
9, place de L'Europe
21630 Pommard
Téléphone :03 80 24 96 70
Email : contact@domaine-virely-rougeot.fr
Site personnel : www.domaine-virely-rougeot.fr

DOMAINE ALAIN VIGNOT


Vignerons de père en fils, la famille est propriétaire de 12 ha de vignes dont 10 ha de l’appellation Bourgogne Côte Saint-Jacques. En 1934, mon grand-père Fernand, vigneron à Paroy sur Tholon, étend son domaine en achetant sa première parcelle sur la Côte Saint-Jacques. En 1955, mon père Jacques Vignot entre dans l’exploitation familiale, afin de cultiver et d’agrandir le vignoble. En 1976, à la fin de mes études, je rejoins l’exploitation avec l’intention de l’étendre, nous ne produisions alors que le vin gris. Ainsi, le développement du vignoble s’organise avec l’achat et la plantation de nouvelles parcelles en 1977. En 1980, la production de vin rouge abandonnée à la suite du phylloxéra, est relancée. En 1992, nous plantons des cépages Chardonnay pour la production du Bourgogne Blanc, ainsi qu’une parcelle en appellation Côte Saint-Jacques qui donnera le Bourgogne Côte Saint-Jacques Blanc dont nous sommes les seuls producteurs. Cette même année, nous construisons un chai climatisé, afin de pouvoir recevoir ces nouvelles récoltes. En 2006, mon fils julien rejoint l’exploitation après des études au lycée viticole de Beaune en Côte d’Or. A force de persévérance et de travail, nous possédons un vignoble de 13 hectares pour le plus grand plaisir des amateurs de vin. Au fil des générations, la famille VIGNOT a pu acquérir une notoriété grâce à sa persévérance et sa rigueur. Un soin particulier est apporté à chaque phase de l’évolution de la vigne et du vin. Les vendanges sont manuelles. Vinification selon la tradition bourguignonne, élevage en fûts de chêne 12 mois… Vous allez apprécier ce Bourgogne Côte Saint-Jacques rouge cuvée Les Ronces 2016, élevé en fûts de chêne pendant 12 mois, au nez complexe avec des notes de fruits rouges mûrs et de réglisse, aux tanins présents et savoureux à la fois, est un vin de couleur grenat, riche et velouté. Le Bourgogne Côte Saint-Jacques rouge 2017, élevé à 80% en fûts de chêne, de robe grenat, intense au nez comme en bouche, riche, distingué, au bouquet présent de fruits rouges, très réussi comme le Bourgogne rouge 2017, élevé en cuves Inox avec 10% de fûts de chêne, plus léger, fruité, tout en bouche, un vin dense et harmonieux. Goûtez le Bourgogne Côte Saint-Jacques blanc 2018, assemblage de Chardonnay et de Pinot blanc, 15% d’élevage en fûts de chêne, aux senteurs de noisette et de pomme mûre, tout en fruité et rondeur, à la fois charpenté et distingué, tout en délicatesse.


16, rue des Prés
89300 Paroy-sur-Tholon
Téléphone :03 86 91 03 06
Email : alain-vignot@wanadoo.fr
Site : domaine-vignot
Site personnel : www.domaine-alain-vignot.com


> Nos dégustations de la semaine

GLANTENET Père & Fils


La famille est installée en Bourgogne depuis le XVe siècle et le Domaine viticole remonte au XVIII siècle. Aujourd'hui, Jean-François Glantenet en charge de l'exploitation, s'occupe de 25 ha, répartis sur cinq communes. Le Domaine vinifie traditionnellement ses vins depuis 1997, année de la première mise en bouteilles.Epaulé par Valérie et entouré de Damien sur le terrain, Jean-François conduit l'exploitation familiale de façon traditionnelle dans le respect du terroir. Dans un souci environnemental, les vignes sont conduites en ?lutte raisonnée?, avec une délimitation de parcelles sélectionnées, comme par exemple les vieilles vignes. Chaque année, la vigne suit son cycle végétatif : de la taille, aux brûlages de ses sarments, à son évasivage (préserver seulement les meilleurs raisins) pour arriver à la cueillette des grappes dans le pur respect des traditions et donner aux vins des Hautes-Côtes le caractère des grands Bourgognes.
Très beau Bourgogne Hautes-côtes-de-Nuits rouge 2017, avec ces connotations de prune et de violette, de bouche pleine, associant rondeur et richesse (10€) très réussi comme ce Bourgogne Hautes-côtes-de-Beaune rouge 2017, avec cette couleur profonde, aux tanins souples, un vin qui emplit bien la bouche (9,50€).
Et pour terminer très agréable Pernand-Vergelesses rouge Sur Herbeux 2017, est savoureux, finement tannique, typé, fin et parfumé, avec des nuances de fruits rouges séchés et de réglisse, puissant et persistant, de très bonne évolution (18€). Le Côte De Nuits-Cillages Clos de Magny 2017 où s?entremêlent les saveurs de sous-bois et de fruits surmûris, fin et coloré, de bouche dense, typé comme nous les aimons (7€) tandis que le Bourgogne Hautes-côtes-de-Nuits blanc 2017 est suave et sec à la fois, où s?entremêlent les fruits, les épices et le lis, tout en bouche, d?une belle finale (10€). 

Jean-François Glantenet
16, rue de l'Aye
21700 Magny-les-Villers
Tél. : 03 80 62 91 61
Fax : 03 80 62 74 79
Email : glantenet@orange.fr
www.vinsdusiecle.com/domaine.glantenet
www.glantenet.com


Gérard DOREAU


Vigneron de père en fils depuis la fin du XIXe siècle, pour ce domaine de 6 ha, où les méthodes de culture et de vinification sont traditionnelles. Les vignes sont labourées, la fertilisation naturelle, les contours enherbés et les traitements raisonnés. Les vendanges se font manuellement. Les raisins triés, égrappés, cuvent une dizaine de jours. La fermentation se fait naturellement (sans levurage). L'élevage en fûts de chêne (10% de neufs) dure 12 à 15 mois.
Beau Pommard rouge Les Vignots 2016, de charpente à la fois puissante et souple, avec des arômes de fruits rouges complexes (griotte, mûre), la bouche est dominée par des nuances persistantes de griotte, de cannelle et de fumé, un vin dense mais toute en élégance. Très agréable Monthélie rouge Premier Cru Champs Fulliot 2016, de bouche puissante, bien classique de son appellation, de robe intense, au nez dominé par les fruits cuits, idéal sur une planche de charcuterie, terrines ou grillades. Goûtez encore le Monthélie rouge 2016, charnu, alliant souplesse et charpente, aux tanins fermes, où se mêlent la truffe et la griotte, ample et solide.
Le Monthélie 2017, qui mêle charpente et souplesse, de couleur grenat soutenu et brillante (12€), est un vin généreux comme ce Monthélie Vieilles vignes 2017, puissant mais tout en élégance, parfumé en bouche, où dominent des notes de groseille et de mûre, de très bonne charpente (13€). Nous passons maintenant sur le Monthélie Premier Cru Champs Fulliots 2017 qui est tout en rondeur, au nez où s?entremêlent des notes de cannelle et de fruits mûrs, un vin charnu, puissant, aux tanins très structurés (18€).
Un très bon Pommard 2017, savoureux, ample et distingué, de bouche riche, avec des nuances de mûre et d?humus, un vin concentré, gras, au nez complexe où l?on retrouve les fruits confits (19€).
Superbe Meursault 2017, typé, avec des arômes discrètement minéraux, un vin gras et équilibré, de bouche légèrement citronnée, pleine d?élégance, vraiment agréable (21€). Le Saint-Romain 2017, souple, avec des arômes de grillé et de pomme, ample et persistant (15€).

Earl du Domaine Gérard Doreau
Rue du Dessous
21190 Monthélie
Tél. : 03 80 21 27 89 et 06 07 48 35 47
Email : gerard-doreau@wanadoo.fr
www.domaine-doreau.fr


Domaine François BERTHEAU


Au sommet. Domaine familial repris par François Bertheau en 2004, cinquième génération à exploiter ce vignoble de 6,22 ha.
Les vignes sont âgées de 45 ans en moyenne. L?élevage se fait en fûts (dont 20 à 30% de bois neuf) pour une durée de 18 mois, le vin, non filtré, sera commercialisé 6 mois après sa mise en bouteilles. Sols argilo-calcaires.
?Le 2018 a été une année chaude, c?est un millésime solaire, nous précise François Bertheau. A l?élevage, ce sont des vins qui ont beaucoup de couleur, de tanins, ils auront un bon potentiel de garde.
Le 2017 est un millésime un peu plus gourmand, jolis arômes de fruits rouges, un vin idéal pour la restauration, on pourra le garder en cave quelques années de plus, mais, il est déjà très agréable dans sa jeunesse.
Mes terroirs marquent mes vins, certains sont plus minéraux, d?autres plus tanniques. Les Villages sont des vins sur le fruit, en Premier Cru, on sent tout de suite la différence, ce sont des vins un peu plus charpentés. Les Charmes, les Amoureuses sont des vins ?velours?, très raffinés, ils ont la caractéristique, en 2017, d?être très fruités, arômes de fruits rouges très présents, des vins gourmands. L?élevage est de 18 mois en barriques avec seulement une proportion de 20% de bois neuf afin de laisser le fruit s?exprimer.?
On est bien à la tête de son appellation avec ce superbe Chambolle-Musigny Premier Cru Les Charmes 2016, aux arômes de fruits mûrs (cassis, fraise), de bouche puissante et distinguée, un vin étoffé, coloré et complexe comme nous les aimons, d?excellente évolution. Le 2015, a une belle couleur aux reflets violets, alliant structure et distinction, très parfumé, avec ces notes d?humus et de fruits surmûris. Remarquable Chambolle-Musigny Premier Cru 2015, très typé, aux tanins mûrs, très équilibrés, alliant charpente et souplesse, avec des arômes complexes de prune, de sous-bois et de réglisse, de très bonne garde. 
Le 2014, de robe brillante, est un vin subtil, de bouche fondue, aux notes de griotte surmûrie et de poivre, où la finesse s?allie à un velouté savoureux, à présenter avec une terrine de faisan au foie gras ou un rôti de veau. Le 2013, dégage un nez de griotte surmûrie, de jolie matière, soyeuse et ample, un vin très parfumé (cannelle, cuir et violette). Son Chambolle-Musigny Premier Cru Les Amoureuses 2015, aux tanins savoureux et riches à̀ la fois, est gé́néreux, coloré, avec cette finale charnue et charmeuse, dominée par les fruits à̀ noyau et la cannelle. Excellent Chambolle-Musigny Village 2016, de couleur soutenue, aux tanins mûrs, aux arômes de framboise et d?épices.
Remarquable Chambolle-Musigny Premier Cru 2017, particulièrement charmeur, aux tanins très équilibrés, alliant charpente et rondeur en bouche, un vin typé, ample, de bouche puissante, au nez envoûtant avec ces notes de violette et de pruneau.
Chambolle-Musigny 2017, de couleur grenat, aux tanins soyeux et riches à la fois, au bouquet intense de cassis, de musc, un grand vin souple et très fin, de belle structure.

5, rue du Carré
21220 Chambolle-Musigny
Tél. : 03 80 62 85 73
Email : domaine@francoisbertheau.com
www.vinsdusiecle.com/domaine.bertheau



> Les précédentes éditions

Edition du 01/10/2019
Edition du 24/09/2019
Edition du 17/09/2019
Edition du 10/09/2019
Edition du 03/09/2019
Edition du 27/08/2019
Edition du 20/08/2019
Edition du 13/08/2019
Edition du 06/08/2019
Edition du 30/07/2019
Edition du 23/07/2019
Edition du 16/07/2019
Edition du 09/07/2019
Edition du 02/07/2019
Edition du 25/06/2019
Edition du 18/06/2019
Edition du 11/06/2019
Edition du 04/06/2019
Edition du 28/05/2019
Edition du 21/05/2019
Edition du 14/05/2019
Edition du 07/05/2019
Edition du 30/04/2019
Edition du 23/04/2019
Edition du 16/04/2019
Edition du 09/04/2019
Edition du 02/04/2019
Edition du 26/03/2019
Edition du 19/03/2019
Edition du 12/03/2019
Edition du 05/03/2019
Edition du 26/02/2019
Edition du 19/02/2019
Edition du 12/02/2019
Edition du 05/02/2019
Edition du 29/01/2019
Edition du 22/01/2019
Edition du 15/01/2019
Edition du 08/01/2019
Edition du 01/01/2019
Edition du 25/12/2018
Edition du 25/12/2018
Edition du 18/12/2018
Edition du 11/12/2018
Edition du 04/12/2018
Edition du 27/11/2018
Edition du 20/11/2018
Edition du 13/11/2018
Edition du 06/11/2018
Edition du 30/10/2018
Edition du 23/10/2018
Edition du 16/10/2018
Edition du 09/10/2018
Edition du 02/10/2018
Edition du 25/09/2018
Edition du 18/09/2018
Edition du 11/09/2018
Edition du 04/09/2018
Edition du 28/08/2018
Edition du 21/08/2018
Edition du 14/08/2018
Edition du 07/08/2018
Edition du 31/07/2018
Edition du 24/07/2018
Edition du 17/07/2018
Edition du 10/07/2018
Edition du 03/07/2018
Edition du 26/06/2018
Edition du 19/06/2018
Edition du 12/06/2018
Edition du 05/06/2018
Edition du 29/05/2018
Edition du 22/05/2018
Edition du 15/05/2018
Edition du 08/05/2018
Edition du 01/05/2018
Edition du 24/04/2018
Edition du 17/04/2018
Edition du 10/04/2018
Edition du 03/04/2018

 



Domaine Guy ROBIN


Domaine JOMAIN


Domaine HEIMBOURGER Père et Fils


Gérard DOREAU


Domaine René CACHEUX et Fils


Domaine de la POULETTE


Domaine des MONTS LUISANTS


Domaine Antonin GUYON


Domaine LUQUET depuis 1878


Gérard TREMBLAY


Domaine DENUZILLER


Domaine DUBREUIL-FONTAINE


Domaine GROS Frère et Soeur


Domaine Guy BOCARD


Pierre BOURÉE Fils


Frédéric ESMONIN


Domaine Michel PRUNIER et Fille


Domaine VIRELY-ROUGEOT


Clos BELLEFOND


Domaine Pierre AMIOT et Fils


Domaine Pierre GELIN


Domaine du CHARDONNAY


Domaine Bernard DELAGRANGE et Fils


Jean-Marie NAULIN


Domaine FOUGERAY de BEAUCLAIR


Domaine Albert JOLY


Robert AMPEAU et Fils


AUVIGUE


Domaine Jean-Jacques GIRARD


Domaine Jean CHARTRON


Jean-Paul PAQUET & Fils


Domaine SEGUIN-MANUEL


Domaine Alain GEOFFROY



CHATEAU TOULOUZE


DOMAINE COMTE PERALDI


DOMAINE PICHARD


CHAMPAGNE PIERRE MIGNON


DOMAINE GOURON


CHARLES SCHLERET


CHAMPAGNE MAURICE VESSELLE


DOMAINE ALAIN VIGNOT


CHAMPAGNE CHARPENTIER


CHATEAU PONT LES MOINES


DOMAINE DE LA GUILLOTERIE



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales